King in the North; Kawhi Leonard : « Je n’ai pas peur dans les grands moments. J’adore ça. »

King in the North; Kawhi Leonard : « Je n’ai pas peur dans les grands moments. J’adore ça. »

Impressionnant depuis le début des playoffs, ce n’est pas un souci à la jambe qui va ralentir Kawhi Leonard, auteur cette nuit d’une nouvelle énorme performance. Il a montré la voie aux Raptors pour prendre l’avantage dans ces finales de conférence en gagnant sur le parquet des Bucks. Il plante 35 points à 11/25 dont 5/8 à 3-pts.

« Le match qu’il a fait ce soir, 35 points, 9 passes, 7 rebonds, c’était un très bon match. Sur une grande scène, à l’extérieur. Superstar. Superstar. » Kyle Lowry

« Il était impatient que les playoffs démarrent. Il a énormément joué, et il est amoché, mais il dit ‘Tout le monde a des pépins physiques. Mais je veux jouer, je vais jouer et je suis prêt à jouer.’ Encore une fois je lui tire mon chapeau. » Nick Nurse

Sur les playoffs il affiche des moyennes impressionnantes de 31.4 points, 8.4 rebonds, 3.6 passes et 1.5 interception à 51.2% dont 41.1% à 3-pts. Sur 17 matchs il a atteint 11 fois les 30 points et marqué 35 points à 7 reprises. Lors des 20 dernières saisons, seul LeBron James a réussi au moins 7 matchs à 35 points en playoffs.

« Je me r’appelle qu’il a été incroyable en playoffs avec les Spurs également, mais on ne voit pas ça de si près. Je ne peux qu’affirmer qu’il a été vraiment bon jusque là, et il semble devenir encore plus fort lorsque le dernier quart arrive. » Nick Nurse

En effet, cette nuit il a fait de sacrés dégâts dans le dernier quart avec 15 points, dont 2 gros tirs à 3-pts à 33 secondes d’intervalle qui ont permis à Toronto de prendre les commandes.

« J’essaye de lire le jeu, je vois ce qui fonctionne et Fred VanVleet m’a dit d’y aller et je n’ai pas peur dans les grands moments. J’adore ça. C’était comme un workout qu’on fait l’été. Tu vas sur le terrain et tu shootes. C’est mon état d’esprit. Je vais sur un spot, j’essaye d’aider mes coéquipiers à remporter le match. J’essaye juste de gagner, que ce soit en scorant ou en permettant à mes coéquipiers d’avoir des shoots ouverts, j’essaye juste de gagner. L’important ce n’est pas que je score, c’est d’être agressif et de ne pas reculer devant quoi que ce soit. » Leonard

Dans le money time il a pris son propre rebond sur un shoot à 3-pts, provoqué la faute et rentré deux lancers pour donner 3 points d’avance aux siens.

« Ça a été une action clé qui ne doit pas se produire. » Mike Budenholzer

Il a déjà connu ce genre de matchs, deux fois finalistes avec les Spurs, et il endosse un rôle de leader qu’il n’avait pas vraiment aux Spurs.

« L’expérience aide beaucoup. J’ai déjà connu ça. Je suis allé en finales et ce n’est rien de nouveau pour moi. Il faut juste prendre du plaisir. Comme je l’ai dit aux gars, quand nous étions 10 points derrière, il faut apprécier le moment, l’accueillir à bras ouverts, kiffer. Nous sommes là pour ça. » Leonard

Il a ajouté 9 passes décisives dans ce match, un record pour lui. Seulement 4 des 18 tirs à 3-pts réussis par les Raptors n’ont pas été inscrits par l’ailier ou sur une de ses passes décisives. Il a sans cesse fait de bons choix, notamment sur ses drives lorsque les prises à deux venaient pour trouver un coéquipier démarqué. Sur les 22 possessions où il a drivé, les Raptors ont généré 29 points, 10 de lui et 19 de ses coéquipiers.

« Je garde le même état d’esprit tout le match. J’essaye juste de lire la défense durant le match et je vois ce qui fonctionne. Je donne du crédit à mes coéquipiers. Ils ont mis des shoots lorsque je leur ai donné le ballon, et je ne suis pas vraiment un gars qui contrôle le ballon tout le match. Je joue surtout sans le ballon et j’essaye juste de donner des opportunités aux autres et de ne pas trop garder le ballon. » Leonard

Puis il a encore fait un énorme boulot en défense, devant se coltiner Giannis Antetokounmpo, dont l’impact a encore été limité et n’a pas pu dominer. Il signe 24 points et a rentré seulement 6 de ses 12 shoots dans la raquette.

« Aussi impressionnant que soit son jeu offensif, est c’est impressionnant, je suis plus impressionné quand il est en défense, qu’il fait des actions, contre des shoots et vole pour prendre des rebonds. Mon truc préféré c’est quand il décide une ou deux fois par match d’aller prendre le ballon à l’adversaire et qu’il part en contre-attaque. Ce sont des actions qui inversent la dynamique et je trouve ça impressionnant. » Nurse

Dans ces playoffs Leonard évolue à son meilleur niveau, et à l’heure actuelle il se pose là pour le titre officieux de meilleur joueur NBA.

« Je sais que je bosse. Je peux vivre avec le résultat parce que je prends du plaisir et je donne tout sur le terrain. » Leonard

Grâce à lui les Raptors ne sont plus qu’à un succès de leur première finale NBA !

Leave a Reply