La métamorphose de Fred « Papa » VanVleet : « Fred Jr. m’a probablement aidé un peu »

La métamorphose de Fred « Papa » VanVleet : « Fred Jr. m’a probablement aidé un peu »

Ces deux dernières saisons, le banc des Raptors a été une grande force, mené notamment par un certain Fred VanVleet. Mais depuis le début des playoffs la second unit n’a pas apporté autant et l’ancien de Wichita State a vécu un cauchemar, limité à 4 points à 25.6% dont un terrible 8/41 derrière l’arc. Mais il y a tout à coup un déclic au Game 4, lors duquel il a été un des grands artisans du succès des siens avec 13 points à 5/6 dont 3/3 à 3-pts pour un plus/minus de 25 et cette nuit il a remis ça avec sans doute son meilleur match en carrière : 21 points à 7/13 dont 7/9 à 3-pts en 37 minutes pour un plus/minus de +28 ! Il a sans doute mis le plus gros shoot du match, une banderille derrière l’arc à 2’19 de la fin pour mettre les siens définitivement en tête alors que les Bucks venaient d’égaliser après avoir compté 8 points de retard en dernier acte.

« Je lui ai dit que c’était une sacrée façon de jouer. C’est une chose de beaucoup parler, mais faire ce genre de performance à l’extérieur, cela montre une dureté mentale. Cela montre à quel point c’est un professionnel. Il a fait une performance incroyable, et il a mis de gros shoots. Il a fait son boulot ce soir. Nous disons toujours que c’est au gars suivant de répondre présent, et ça a été comme ça toute l’année. Les gars ont fait du super boulot pour avoir cette philosophie, et c’était la soirée de Freddy ce soir. Je ne me suis jamais senti mal pour lui. Je n’attends rien d’autre que le meilleur de sa part, et je m’attends à ce qu’il continue. » Kyle Lowry

Pas facile de rebondir de la sorte après une entame de playoffs si mauvaise, mais les Raptors, et surtout Nick Nurse, n’ont pas perdu confiance en lui. Il n’a même pas ressenti le besoin de le prendre à part pour discuter et tenter de lui remonter le moral, de le remettre sur le droit chemin.

« Je ne lui ai pas dit grand-chose. Je crois qu’il a shooté à 1/12 l’autre soir dans un match en double prolongation et je ne le savais même pas parce que je l’avais trouvé excellent. Il était dans une situation où il devait à tout prix bien jouer parce que Kyle était sorti pour 6 fautes et nous sommes allés en double prolongation. Il a joué les 16 dernières minutes, a dirigé l’équipe, défendu, il a respiré la confiance. Une confiance qui s’est répandue aux autres gars. Il a shooté avec confiance ce soir, et il méritait probablement de prendre feu dans ces playoffs. Cela faisait longtemps. Ca a été une gros match de sa part. Un super match. » Nurse

Le déclic pour le meneur c’est peut-être bien la naissance de Fred Jr. il y a quelques jours. En conférence de presse, il a rigolé sur le fait que c’était peut-être la clé alors que les derniers jours n’ont pas été simples, entre les allers-retours et le manque de sommeil.

« Je suppose (sourire). Il ne faut pas dormir, avoir beaucoup de bébés, aller sur le terrain et tout donner. (rire) Non, mais vous savez, ça a été une période difficile au niveau de l’adresse. Mais tout le reste allait bien, il y avait juste le shoot où c’était compliqué. J’ai quand même trouvé le temps de faire des petits workouts. Hier je n’ai pas beaucoup dormi, mais j’ai quand même fait un workout avant de prendre l’avion. Tu fais juste confiance au boulot que tu effectues, tu fais confiance à ton jeu, et tu sais qu’à un moment donné les shoots vont commencer à rentrer. Puis souvent ça revient tout à coup et tu en mets plein, et je pense que c’est ce qui s’est passé. Là ça s’enchaîne. Je reste confiant, je reste prêt à mettre ces shoots quand j’en ai l’opportunité, je reste concentré. Tout n’est sans doute pas à mettre au crédit de Fred Jr. mais il m’a probablement aidé un peu. » VanVleet

S’il continue sur ce rythme avec un 10/12 à 3-pts lors des deux derniers matchs, ça sera un énorme plus pour les Raptors.

Leave a Reply