Al Attles veut voir un dernier match à l’Oracle Arena : « Aller au moins à un match et de ne pas être en fauteuil roulant »

Al Attles veut voir un dernier match à l’Oracle Arena : « Aller au moins à un match et de ne pas être en fauteuil roulant »

Récemment sélectionné pour entrer au Hall of Fame, Al Attles, 82 ans, espère pouvoir être présent une dernière fois à l’Oracle Arena, une salle qu’il connait par cœur. Attles, alias The Destroyer, a passé 59 ans dans la franchise des Warriors à tous les postes, joueur, pendant 11 ans, coach, pendant 14 ans il a remporté un titre), ou encore GM. En octobre il a vu son dernier match à l’Oracle Arena mais il devrait être présent lors des finales pour un des derniers matchs avant le déménagement à San Francisco.

« Mon objectif est d’aller au moins à un match et de ne pas être en fauteuil roulant. Une canne fera l’affaire. Mais je ne veux pas venir en fauteuil roulant. Je suis impatient d’y aller. J’espère que cette équipe pourra accrocher une nouvelle bannière à Oakland. » Attles

Pendant de longues années, il avait sa place réservée en Section 102 mais en octobre mais il a connu des ennuis de santé, dont un cancer, et a dû être opéré à 4 reprises. Il n’est plus revenu à l’Oracle Arena mais son état de santé s’est amélioré dernièrement comme l’a confié son fils.

« J’étais plus nerveux que jamais lors des 6 derniers mois. Je me sens bien mieux désormais. J’étais très inquiet de savoir comment il allait pouvoir s’en remettre, pourquoi ça prenait si longtemps et pourquoi il n’avait pas d’appétit. Il a perdu tellement de poids, entre 20 et 30 kilos. Mais Dieu merci, il a traversé ça et nous mettons ça derrière nous. Il se sent bien mieux. Son petit-fils a signé à HBCU. Papa est venu à la cérémonie. C’était magnifique. Il est sorti de chez lui, et c’était sans doute la première fois qu’il sortait de la maison depuis le mois de novembre. Il se sent bien mieux. Il a retrouvé l’appétit. Il se déplace bien mieux. Je vais l’amener à un des matchs des finales. » Attles Jr.

Son absence n’est pas passée inaperçue

« J’ai remarqué qu’il n’était pas là. Chaque année il vient. On le voyait aux matchs. Il nous parlait à l’entraînement. Je me rappelle de lui, Nate Thurmond, avant qu’il décède, Tom Meschery et Rick Barry qui nous ont parlé dans la salle Alvin Attles (au centre d’entraînement) durant les années Mark Jackson. C’était avant nos titres. » Stephen Curry

Via The Undefeated

Leave a Reply