De l’optimisme malgré un scénario cauchemardesque pour les Bucks : « Ce n’est que le début d’une longue aventure »

De l’optimisme malgré un scénario cauchemardesque pour les Bucks : « Ce n’est que le début d’une longue aventure »

Comme Giannis Antetokounmpo l’avait annoncé, les Bucks n’ont pas lâché dans le Game 6. Ils étaient même devant de 15 points à 2 minutes et 18 secondes de la fin du 3ème quart-temps. Et puis tout a basculé. Et contrairement cette fois à ce qu’au Greek Freak avait annoncé, son équipe ne rejouera pas à Milwaukee cette saison. Car entre la fin du 3ème quart et le début du 4ème, Toronto a passé un 26-3 fatal aux hommes de Mike Budenholzer, battus 100-94.

« Ils ont juste rentré des tirs difficiles. On a fait nos erreurs et ils en ont profité. » Malcolm Brogdon

« On jouait très bien en première mi-temps. On savait que Toronto allait faire de runs car c’est une super équipe. On a essayé de rester concentrés, de faire circuler le ballon, de se faire confiance et d’exécuter. On savait qu’ils allaient faire un run. Mais on n’a pas réussi à prendre les rebonds et à aller chercher des points faciles en transition. C’est pour ça qu’on a perdu notre avantage. » Giannis Antetokounmpo

Devant 2-0 dans ces finale de conférence Est, Milwaukee, 1ère équipe NBA en saison régulière, sort sur 4 défaites consécutives. Menés 87-79 à 6’45 de la fin, les Bucks sont revenus à hauteur (11 points des 18 points de Brook Lopez dans le dernier quart) grâce à un 7-0 en sortie de temps-mort dans les dernières minutes mais n’ont jamais réussi à reprendre l’avantage.

« Nous sommes déçus de nous-mêmes. Sans rien vouloir enlever aux Raptors, ils méritent cette victoire. Ils ont fait des actions énormes, ils ont gagné les matchs. C’est juste que je pense qu’on a laissé passer pas mal d’opportunités. On va continuer à progresser. On a fait beaucoup de bonnes choses et il y a beaucoup à apprendre de ça. » Brook Lopez

En retard de 5 points à un peu plus d’une minute de la fin après le seul 3-points de la soirée réussir par Kawhi Leonard, l’équipe a gâché une belle occasion de revenir à une possession lorsque George Hill n’a pas délivré le ballon assez vite à Antetokounmpo sur pick-and-roll et que cela s’est transformé en ballon perdu derrière. Un cafouillage au rebond (Toronto a pris 6 rebonds offensifs en seconde mi-temps contre 0 en première) plus tard alors que Pascal Siakam avait raté un lancer et 2 lancers-francs signés Leonard derrière pour le +6 à 3.9 secondes et le match était plié.

« Ça ne s’est pas fait. Pas à cause d’un manque d’effort de nos joueurs, de notre front office ou du groupe propriétaire. Parfois ça ne fonctionne simplement pas. Ça ne se passe pas comme vous l’espériez, l’autre équipe réussit plus de choses. » Mike Budenholzer

Khris Middleton, 14 points, a été limité à 1 point et 2 shoots tentés dans le dernier quart. À 35.3% derrière la ligne (pourcentage en progrès par rapport au début de la série), les Bucks n’ont rentré que 3 de leurs 16 tentatives à 3-points après la pause. Nikola Mirotic n’a pas joué, Mike Budenholzer lui ayant préféré Ersan Ilyasova (13 points) en sortie de banc. La saison d’Antetokounmpo se termine elle sur la ligne de stats suivante : 21 points à 7/18, 11 rebonds, 4 passes et 3 contres.

« Je ne pense pas que quoi ce soit doive changer. On se fait confiance. Le game plan c’était de m’envoyer des prises à deux, de m’empêcher de me mettre en rythme. Mais ce que j’ai fait c’est que j’ai fait confiance à mes coéquipiers. Toute l’année. Si on perd en faisant ça, en se faisant confiance, en faisant circuler le ballon, en faisant confiance à ce qu’on a mis en place, ça va. J’ai juste essayé de rester agressif, de faire le bon choix. C’est ce que j’ai fait toute l’année et c’est ce que j’ai essayé de faire ce soir. » Giannis Antetokounmpo

Pas d’autre choix désormais que de se tourner vers l’avenir.

« Quand tu mènes 2-0 ça ne veut rien dire, clairement. Il faut apprendre à finir les matchs, surtout après le Game 3. On doit être meilleurs collectivement et individuellement. Je pense que ce n’est que le début d’une longue aventure. On va progresser. On va revenir l’année prochaine, croire en qui on est, croire en ce qu’on a construit cette année, et j’espère revenir dans la même situation en étant cette fois ceux qui avancent. » Giannis Antetokounmpo

« On a fait une super année avec 60 victoires, une des meilleures équipes de l’histoire NBA. On a passé le premier tour, ce qu’on a eu du mal à faire pendant longtemps. On n’est pas passé loin. Tout compte fait c’était une super saison, mais on a échoué tout près du but. » Khris Middleton

« C’est difficile de mettre des mots sur ce que vous ressentez quand une saison comme ça se termine. Je vais garder le principal pour mon équipe, mais je vais dire que je ne pourrai pas être plus fier de la façon dont ils se sont battus, dont ils ont joué tous les soirs, de comment ils se sont comportés. Ça fait mal, mais ça a été une saison spéciale pour nous. Et nous avons le sentiment que ne fait que commencer pour nous. C’est le début de notre aventure. » Mike Budenholzer

via Journal SentinelESPN

Leave a Reply