Mike Budenholzer : « Si nous ne pouvons pas gagner avec Giannis Antetokounmpo qui joue 41 minutes, alors Toronto mérite la victoire »

Mike Budenholzer : « Si nous ne pouvons pas gagner avec Giannis Antetokounmpo qui joue 41 minutes, alors Toronto mérite la victoire »

Le Game 6, les Bucks semblaient le tenir avec une avance de 15 points à 2’15 de la fin du 3ème acte, mais tout a basculé lors d’un énorme run des Canadiens, un terrible 26-3 qui les a mis en tête 87-79 en environ 7’30 minutes. Durant ce run, Giannis est sorti du terrain à deux reprises. Tout d’abord en fin de 3ème acte où lorsque les siens ont pris leur plus gros écart, Mike Budenholzer a décidé de le mettre sur le banc. Mais Kawhi Leonard a réussi un 2+1 et seulement 17 secondes plus tard le coach a décidé de le remettre en jeu, en vain. Ils ont encaissé un 10-0.

Malgré un retour des locaux à 5 points à l’issue du 3ème, de façon surprenante Budenholzer a décidé de laisser le Grec sur le banc lors des 90 premières secondes du dernier quart. Mauvaise idée puisqu’ils ont encaissé un 7-2 qui a remis les deux équipes à égalité et surtout donné totalement le momentum aux Canadiens.

Forcément on se demande si le candidat au titre de MVP n’aurait pas dû être utilisé plus

« Je sais que c’est un gros débat, il y a beaucoup de questions à ce sujet. Je ne pense pas que faire jouer Giannis 44 minutes est la solution. Si nous ne pouvons pas gagner avec Giannis qui joue 40, 41 minutes, alors Toronto mérite la victoire. A un moment donné, il doit se reposer. Je crois qu’il a pris une minute de repos dans le 3ème quart et il est ensuite sorti 1’30 dans le dernier quart, c’est à mettre au crédit de Toronto. Et c’est un domaine où nous devons nous améliorer. Giannis a été sur le terrain quand beaucoup de bonnes choses se sont passées, mais aussi quand cela n’a pas été dans notre sens. » Budenholzer

Quant à Giannis, s’il a évoqué la confiance dans son coach pour prendre ce genre de décisions, il semblait prêt à jouer plus.

« Bien sûr je veux être sur le terrain. Je veux jouer. J’aime jouer. Mais je fais confiance à mon coach. J’ai fait confiance à mon coach toute l’année, la façon dont il m’utilisait, me faisait entrer en jeu, sortir, me mettais au repos, pour me remettre lors des bons moments. Et c’est ce que je dois faire. Tu ne peux pas commencer à aller le voir et lui dire ‘remets-moi en jeu, surtout dans un match comme ça.’ Tout est une question de confiance. Tu ne peux pas perdre confiance, surtout dans un Game 6 comme ce soir. Mais évidemment je veux jouer autant que possible. Je veux être sur le terrain et aider mes coéquipiers à faire tout ce qu’il faut pour gagner. » Giannis

Cette nuit lors des 7 minutes sans Giannis sur le terrain, les Bucks ont pris 9 points dans la vue, avec un banc qui n’a une nouvelle fois pas été aussi performant et seuls 3 joueurs ont été utilisés pour un total de 23 points. Il manquait peut-être un poil de profondeur aux Bucks dans cette série.

Leave a Reply