Quinn Cook : « Je veux avoir le même genre de carrière que Jarrett Jack »

Quinn Cook : « Je veux avoir le même genre de carrière que Jarrett Jack »

Quinn Cook n’a pas le rôle le plus évident à tenir dans la rotation des Warriors. Le meneur voit son temps de jeu énormément fluctuer, mais il doit malgré tout être prêt pour rester performant et prendre la mène quand Stephen Curry et Shaun Livingston se reposent. À vrai dire, son rôle rappelle beaucoup celui de son coach Steve Kerr quand celui-ci jouait aux Bulls aux côtés de Michael Jordan et leurs statistiques sont d’ailleurs assez similaires (8,2 points à 50% aux tirs dont 48% à trois points, 1,5 rebonds et 2,2 passes décisives pour Kerr, 7,7 points à 47% aux tirs dont 42% à trois points, 2,2 rebonds et 1,9 passe pour Cook).

« Quand je ne joue pas bien, il va m’envoyer un message parce qu’il sait ce que ça fait. » Quinn Cook.

« Je lui dis de continuer à tirer, qu’on croit tous en lui. Il y a des jours où il ne tire pas bien, mais il continue à croire en lui donc c’est parfait. Je me retrouve beaucoup dans les remplaçants, plus que dans les titulaires. C’est particulièrement le cas chez Quinn parce que c’est un shooteur et c’est très difficile de jouer ce rôle quand vous ne jouez pas beaucoup. Vous jouez deux ou trois minutes d’affilée pendant cinq matchs et terminez les rencontres avec 0/1 au tir à chaque fois. Vous avez l’impression d’être dans une crise de confiance. Alors que pour Steph, c’est l’équivalent de trois minutes de jeu. Quand il fait 0/5, ce n’est pas important pour lui. Ce n’est pas le même rôle quand vous êtes sur le banc. » Steve Kerr.

Pendant le début de la série contre Houston, Kerr a énormément resserré ses rotations et le meneur de 26 ans a vu son temps de jeu descendre en flèche. Mais depuis la blessure de Kevin Durant, le coach des Warriors a ouvert son banc et l’ancien de Duke a pu repasser pas mal de minutes par match sur le terrain. 13 de moyenne sur les cinq derniers matchs pour être précis. Et sur cette période, il a inscrit 4,4 points par rencontre, en rentrant 9 de ses 21 tirs au total. Avec un pic à 8 points (2/3 à trois points) lors du Game 1 contre Portland.

« C’est vraiment compliqué de garder de la confiance, la condition physique, son rythme, son timing à travers tous ces moments où vous n’êtes pas dans la rotation. C’est un boulot très dur, mais si vous pouvez le faire, alors vous avez votre place en NBA pendant très longtemps parce que les coachs apprécient ça. » Steve Kerr.

Le parcours de Cook n’a pas été de tout repos. Il est certes allé au lycée très réputé de Oak Hill Academy puis à l’Université de Duke, où il a passé quatre ans, mais il ne faisait pas partie des piliers de l’effectif lors de ces expériences.

« Dans ces situations, j’ai commencé tout en bas. Souvent, je perdais ma place et je devais rester prêt. J’ai donc appris ça dès mon plus jeune âge. »Quinn Cook.

Il n’a pas été drafté à la fin de son cursus et a joué quelques matchs sans convaincre en 2016 sous le maillot de Dallas et des Pelicans. Direction ensuite la G-League pour lui, où il a fini par taper dans l’œil des Warriors qui l’ont accueilli dans le groupe pour palier à une blessure de Stephen Curry l’année dernière. Il y a fait son trou et est très apprécié dans le vestiaire.

« Nous avons beaucoup de gars comme lui, qui comprennent leur rôle. Pour beaucoup d’autres équipes de la ligue, Quinn jouerait probablement une vingtaine de minutes par match en sortie de banc. Mais chez nous, il ne joue pas parfois. C’est comme ça dans une équipe qui joue le titre. Et on ne peut pas deviner d’après son comportement s’il a joué 20 minutes la dernière rencontre où s’il n’est pas rentré en jeu. Je pense que ça montre que c’est vraiment un bon coéquipier. » Andrew Bogut.

Et d’ailleurs, quand on lui demande de quel joueur il s’inspire pour mener sa carrière, il évoque le nom de Jarrett Jack, plus souvent remplaçant que titulaire (il a commencé 458 de ses 867 matchs sur le banc) et qu’il a rencontré quand il avait huit ans.

« Quand je regarde un gars comme Jarrett Jack, c’est ce genre de carrière que je veux avoir. Une super personne et un super joueur respecté par tout le monde. C’est mon joueur préféré et mon mentor depuis que je l’ai rencontré. » Quinn Cook.

À noter que Cook vient également du même quartier que Kevin Durant et que c’est un de ses meilleurs amis.

Via Mercury News.

Leave a Reply