Klay Thompson : « J’aime affronter ces gars qui sont sélectionnés à ma place dans les All-NBA Teams »

Klay Thompson : « J’aime affronter ces gars qui sont sélectionnés à ma place dans les All-NBA Teams »

Arrivé en NBA avec l’étiquette de shooteur, Klay Thompson a très vite prouvé qu’il n’était pas que ça. Il s’est fait une réputation d’excellent défenseur, mais malgré sa solidité de ce côté du terrain, qui en fait un des meilleurs de la ligue à son poste, il a dû attendre cette année pour avoir enfin sa place dans un des deux meilleurs 5 défensifs. Une belle récompense pour l’ensemble de son oeuvre.

« Klay a ce désir de stopper les adversaires. Il est un peu old school, parce qu’il est mécontent quand quelqu’un score face à lui. On ne peut pas demander meilleure attitude de la part d’un défenseur. » Ron Adams

C’est durant les playoffs que ses qualités de défenseur sont mises en avant, car il doit souvent se coltiner une star, voire même une superstar. Lou Williams, scoreur d’élite au premier tour, James Harden et Chris Paul au second, Damian Lillard et CJ McCollum en finales de conférence. Et sans doute au moins sur certaines séquences Kawhi Leonard en finales NBA. Il adore ces duels face à des joueurs qui ont parfois plus de reconnaissance que lui.

« Je ne vais pas mentir, beaucoup de ces gars ont été sélectionnés dans des All-NBA à ma place. J’aime les affronter. J’aime relever ce défi, genre ‘D’accord, ils disent que tu es meilleur que moi ? Nous allons voir, fais attention.’ Honnêtement, ça me motive. » Klay

Les stats parlent pour lui, il a notamment limité Lillard à 34% quand il défendait sur lui et Harden à 37%. Il est un élément capital du dispositif défensif des Warriors, et Steve Kerr s’appuie énormément sur lui, il faut dire qu’il a un moteur extraordinaire et durant ces playoffs il joue 39.4 minutes par rencontre, plus que n’importe quel autre Warrior.

« Qu’un gars chasse comme ça les meilleurs arrières du monde et switche sur un pivot et arrive à tenir le coup au poste bas, c’est presque du jamais vu. C’est difficile de quantifier la valeur de ce que Klay fait pour nous en défense. » Steve Kerr

S’il ne répond pas forcément toujours présent en attaque, car l’adresse est fluctuante et il est plutôt maladroit depuis le début des playoffs, Steve Kerr sait qu’il peut toujours compter sur son arrière pour faire le job en défense, et soulager son autre superstar Stephen Curry, souvent ciblé par les attaques et qui est sujet aux soucis de fautes. Polyvalent en défense, il peut s’occuper de joueurs rapides, comme de joueurs puissants. Et il fait ça depuis des années.

« Nous avons commencé à mettre Klay sur le dos de Chris Paul quand les Clippers avaient une équipe à peu près correcte. Quand nous avons fait ça, nous avons noté que Chris n’aimait pas ça et ça a très bien fonctionné pour nous. Depuis nous n’avons pas peur de mettre Klay sur des ailiers plus costauds ou des arrières plus rapides. C’est un des joueurs les plus importants de la ligue, parce qu’il joue des deux côtés du terrain. » Andrew Bogut

Via SF Chronicle

Leave a Reply