Lui, c’est l’homme qui va décider si Kevin Durant jouera ou non les Finales

Lui, c’est l’homme qui va décider si Kevin Durant jouera ou non les Finales

Il s’appelle Rick Celebrini, il a 51 ans, il est Canadien, possède un doctorat en sciences de la rééducation, un bachelor en kinésithérapie et est directeur du département « médecine sportive et performance » des Warriors. Mais aussi ancien footballeur pro et co-fondateur du Fortius Institute. Il n’avait encore jamais travaillé à temps plein pour une équipe NBA avant l’été dernier, mais il a précédemment bossé pour les Vancouver Whitecaps (MLS), les Vancouver Canucks (NHL) et possède également de l’expérience dans le cadre des Jeux olympiques ou auprès de joueurs NBA comme Steve Nash. Bon, voilà pour le CV.

Ce qui nous intéresse surtout chez Celebrini aujourd’hui, c’est que c’est lui qui décidera de donner ou non le feu vert à Kevin Durant pour les Finales NBA. Blessé au mollet depuis le Game 5 face aux Rockets, l’ailier n’a pas rejoué depuis.

« Nos résultats sont directement liés à ce que fait Rick. » Bruce Fraser, assistant coach

« C’est un gars brillant, très intelligent. C’est quelque chose d’avoir quelqu’un comme lui dans l’équipe. J’ai passé beaucoup de temps avec lui plus tôt cette année, et il était super avec moi. Il est super depuis le début. » Draymond Green via SFChronicle

C’est suite au départ de Chelsea Lane après 3 saisons chez les Warriors en juillet dernier que Steve Kerr s’est tourné vers Celebrini. Travailler pour les Warriors l’a suffisamment intrigué pour quitter sa British Columbia natale et venir vivre seul dans la Bay Area loin de sa femme, de ses 4 enfants et de ses amis. Et il a eu beaucoup de boulot puisque l’équipe n’a jamais compté autant de matchs manqués (213, 181 en saison régulière et 32 en playoffs) que cette année sous l’ère Kerr. Victime d’une déchirure du quadriceps dans le Game 2 du 1er tour le mois dernier, DeMarcus Cousins a repris l’entraînement avec contact jeudi. Andre Iguodala (mollet, Game 4 contre Portland manqué) devrait lui pouvoir jouer le Game 1 des Finales face à Toronto.

« Rick a été incroyable, et on l’a fait sacrément bosser cette année. Il prend soin de nous comme s’il s’agissait de son propre corps. Il n’est pas du tout suffisamment crédité pour le travail qu’il fait tous les jours, mais il probablement le boulot le plus difficile de toute la salle. » DeMarcus Cousins

Avant sa blessure, Durant tournait à 34.2 points à 51.3% (41.6% à 3-points) par match. Jusqu’à jeudi, il travaillera en collaboration avec Celebrini pour essayer d’être prêt. Si ce n’est pas le cas il en informera Kerr (qui a incorporé certains des exercices apportés par Celebrini à ses entraînements) et ce dernier prendra acte de sa décision sans discuter, comme il l’a fait toute l’année.

« On a eu beaucoup de challenges cette année, pas seulement avec les blessures, mais avec le run sur lequel on est. Cela fait 5 ans. On essaie de reposer les gars, de les gérer au mieux. Rick a vraiment été essentiel dans ce processus. » Steve Kerr

Pour le moment, Durant, qui a à peine recommencé à shooter, est out pour le Game 1.

Leave a Reply