Strength in Numbers ! Stephen Curry : « Ça fait partie de notre ADN, ce n’est pas juste du marketing ou des belles paroles »

Strength in Numbers ! Stephen Curry : « Ça fait partie de notre ADN, ce n’est pas juste du marketing ou des belles paroles »

Toronto devant de 12 points à un peu plus de 5 minutes de la mi-temps dans le Game 2 dimanche soir, on aurait pu se dire qu’on se dirigeait tout droit vers un scénario proche du Game 1 en faveur des Raptors. Il n’en fut rien, les Warriors ont une nouvelle fois prouvé qu’ils n’étaient jamais meilleurs que dans l’adversité. Le réveil collectif a d’abord été amorcé par Stephen Curry, dans le dur en début de rencontre (0/6 aux tirs, aller-retour pour discuter avec le staff médical). Le meneur (23 points à 6/17) a planté 12 points en moins de 4 minutes sur la fin du 2ème quart pour remettre son équipe dans le match (59-54 Raptors) à la pause.

« Je n’étais simplement pas bien au début du match, je ne sais pas vraiment pourquoi. Mais ce n’est pas ça qui va t’empêcher de rater un match des Finales, j’aurais tout le temps de récupérer plus tard. » Stephen Curry

Après le match, Steve Kerr a indiqué que Curry – qui aurait avalé quelques gels énergétiques pour retrouver un peu de peps – était déshydraté. Le fameux run historique (20-0 à cheval entre le 2ème et le 3ème quart et 18-0 pour débuter la seconde mi-temps) de l’équipe a ensuite débuté par un 7-0 marqué par 5 points d’Andre Iguodala (8 points à 3/8, 8 rebonds, 6 passes). Klay Thompson (25 points à 10/17, 5 rebonds, 5 passes), auteur des 9 premiers points de son équipe, a pris le relais sur un service de DeMarcus Cousins (11 points à 3/8, 10 rebonds, 6 passes, 2 contres) sous le cercle avant de planter de loin puis de trouver un layup. C’est ensuite Draymond Green (4 points sur le run, 17 points à 6/12, 10 rebonds et 9 passes sur le match) qui a conclu le 18-0 sur une passe d’Iguodala. Jusqu’à un très long 3-points de Curry pour donner 10 points d’avance aux Warriors, ce sont Green, Andrew Bogut (6 points à 3/3 en 7 minutes), Alfonzo McKinnie et Quinn Cook qui se sont chargés du scoring et de maintenir l’écart créé dans les 5 dernières minutes du 3ème quart (88-80 Warriors à l’entame du 4ème).

« C’est ce qui nous a fait gagner le match, parce que nous avons établi notre présence défensivement, nous avons fait des stops et tout le monde a été impliqué en attaque. Quand tu sors d’un temps mort avec un run comme ça et que tout le monde est impliqué, que ce soit en scorant, en posant des écrans, en faisant une passe ou peu importe, tout le monde se sent bien, l’atmosphère est bonne, et nous savons que nous avons pris le contrôle du momentum et alors ce qu’il faut c’est poursuivre comme ça jusqu’à la fin de la rencontre. » Stephen Curry

« C’est ce qu’il faut. Tu as besoin de ton banc peu importe les circonstances, mais encore plus quand tu as beaucoup de blessés. Donc nous allons continuer de nous appuyer sur ces gars et de leur faire confiance, et ils ont prouvé qu’ils pouvaient vraiment nous aider. Bogut n’avais pas joué lors du premier match et des 3 premiers quarts, donc ce qu’il a fait été fantastique. Cela fait de nous une équipe différente avec la menace sur lob qu’il représente. » Steve Kerr

Cook (9 points en sortie de banc) a tenu un rôle crucial en début de 4ème avec deux 3-points pour répondre à 3 tirs longue distance des Raptors. Ce fût ensuite au tour de Shaun Livingston de se montrer précieux avec un 4-0 personnel puis une passe délivrée à Green sur alley oop pour reprendre 10 points d’avance.

« J’ai confiance et foi en tous ceux qui mettent un pied sur le terrain et ils ont la même confiance et foi en moi. Donc peu importe qui est sur le terrain pour contribuer et jouer, il va faire le boulot et prendre du plaisir à le faire. » Stephen Curry

Toronto revenu à 2 points sous la minute grâce à Lowry, Leonard et surtout Danny Green à 3-points, les Warriors ont finalement été sauvés par un tir longue distance signé Iguodala (109-105, écart final).

« Quand nous arrivons à ce stade de la compétition, je pense que notre ADN apparait, et ce n’est pas (le slogan ‘Strength in Numbers‘ présent sur les t-shirts offerts aux fans lors des matchs à domicile, ndlr) quelque chose que tu balances comme ça pour avoir de jolis tee-shirts à donner au public à l’Oracle ou pour le marketing. C’est vraiment la façon dont nous approchons chaque jour du training camp au moins de juin, comment nous nous soutenons les uns les autres, comment les gars restent prêts durant l’année, qu’ils jouent 30 minutes ou qu’ils aient raté 10 matchs de suite parce qu’ils n’étaient pas dans la rotation. Le coach ne cesse d’en parler, que tout le monde va avoir une chance de nous aider à remporter un titre à un moment ou un autre, qu’il faut juste s’accrocher et être patient. On le voit durant la sasion et ce soir ça a été capital. Nous avons besoin de 3 victoires de plus et de continuer, mais ça fait partie de notre ADN, pas seulement des belles paroles. » Stephen Curry

« Je suis très fier de notre équipe et en particulier tous les gars du banc. Quinn Cook a mis quelques gros tirs à 3-pts, Bogut nous a donné de grosses minutes et (Jonas) Jerebko aussi. Donc ça a été une sacrée performance de la part du banc. » Steve Kerr

via SF ChronicleYahoo! Sports

Partez vivre l’expérience NBA à New York et Los Angeles avec Basket Infos

Leave a Reply