La fin d’une époque pour les Warriors ? « Toutes les bonnes choses ont une fin »; « Qui sait comment l’histoire se termine »

La fin d’une époque pour les Warriors ? « Toutes les bonnes choses ont une fin »; « Qui sait comment l’histoire se termine »

Tout ne s’est pas passé comme prévu pour Draymond Green et les Warriors. Après le Game 3, Green avait déclaré que lui et son équipe allaient gagner le Game 4 à la maison, puis le Game 5 à Toronto avant de revenir et de clore la série à Oakland. Raté, Toronto a gagné les 2 matchs suivants et a désormais l’occasion de remporter son tout premier titre à la maison ce soir. Comment se sent-il par rapport à des déclarations ? Très bien merci.

« Je me sens très bien. Nous avons encore une opportunité de pouvoir aller sur le terrain et de gagner la série et tu ne peux pas demander mieux. » Draymond Green

En cas d’élimination dès ce soir dans le Game 5, les hommes de Steve Kerr ne rejoueront plus jamais à l’Oracle Arena. À l’entraînement dimanche, Green a indiqué qu’il n’avait pas fait une croix sur un Game 6 à Oakland, et qu’il allait aborder le Game 5 comme le Game 4, c’est-à-dire sans se dire qu’il s’apprêtait à jouer dans cette salle pour la dernière fois.

« Je n’ai pas joué ce match (le Game 4) en me disant : ‘Oh, c’est le dernier match à l’Oracle. » Draymond Green

En Finales NBA, seule une équipe a réussi à revenir d’un 3-1 dans l’histoire : les Cleveland Cavaliers en 2016.

« Je pense qu’il faut accueillir ça à bras ouverts. Quand tu es dos au mur, tu dois aller sur le terrain et montrer de quoi tu es fais. En étant menés 3-1, évidemment les probabilités sont contre toi. Mais nous devons juste aller sur le terrain, remporter un match et voir après ça. Il faut prendre ça un match après l’autre. » Draymond Green

« Je ne dirais pas qu’on a la tête basse. On a juste hâte de rejouer demain et envie faire un super match. On est confiants dans notre capacité à faire ça. On sait qu’on peut le faire. Il faut juste le prouver. » Stephen Curry

Nous avons déjà été dos au mur avec ce même groupe. Même l’an passé nous étions menés 3-2 contre les Rockets. Évidemment c’est un peu plus compliqué d’être mené 3-1, mais en général quand nous sommes dos au mur nous répondons de la meilleure des façons. Donc j’espère que j’ajouterai quelque chose à la légende que vous essayez de bâtir pour moi, Game 5 Klay ou je ne sais quoi. Mais si j’évolue au meilleur de mes capacités, je serai satisfait par le résultat. » Klay Thompson

La tâche va être compliquée, mais après 5 années passées sur le toit de la ligue, il ne faudra pas compter sur Golden State pour abdiquer facilement.

« N’importe quel match à l’extérieur est difficile à gagner, encore plus quand c’est un match qui peut permettre à l’autre équipe de terminer la série, il faut tout donner. C’est difficile comme environnement. Mais on a déjà joué dans des environnements difficiles. Il faut simplement négocier les possessions les unes après les autres, essayer de jouer un basket sans erreur et faire avec le résultat. » Draymond Green

« En sachant combien les deux derniers matchs ont été difficiles, tu ne peux pas perdre ton identité et certaines des choses qui ont fait ton succès jusque-là. Je ne pense pas qu’on a besoin de tout changer, de faire d’énormes ajustements. Dans les Games 3 et 4, Toronto a fait ces mini-runs de 4-6 minutes où l’équipe nous a mis beaucoup de pression en étant très efficace en attaque, en obtenant quasiment tous les shoots qu’elle voulait. On n’a pas réussi à leur répondre avec la façon dont ils ont défendu sur nous, on doit réussir à créer en attaque sur ces possessions. Nous avons des joueurs intelligents qui ne seront pas ébranlés par la pression, par quelques shoots ratés ici et là. On doit faire le boulot, que ce soit beau ou pas. » Stephen Curry

« Le plus important ? Je pense qu’il y a deux choses : la concentration et la passion. C’est quand on joue avec plus de passion que l’équipe en face qu’on joue notre meilleur basket. Ça commencera par nos leaders demain, dont moi. On va arriver à la salle avec le bon état d’esprit. » Klay Thompson

Sinon, ce sera la fin d’une époque.

« Qui sait comment l’histoire se termine. Mais peu importe qui sera sur le terrain pour le Game 5, on sait ce qu’on a à faire et on veut simplement donner tout ce qu’on a pour faire le boulot. » Stephen Curry

« C’est une aventure qui a débuté en 2014. Tu aimerais que ça ne se termine jamais mais toutes les bonnes choses ont une fin. Ce sera peut-être demain, peut-être dans 4 ans, on ne peut jamais savoir. C’est la beauté de la vie. On va apprécier chaque minute sur le terrain, parce que dans le sport professionnel rien n’est jamais garanti. Il y a tellement d’exemples. C’est ce qui m’aide à rester dans le moment présent. » Klay Thompson

Leave a Reply