Ja Morant : « Mon père a été mon premier hater »

Ja Morant : « Mon père a été mon premier hater »

À 19 ans et après une saison à 24.5 points, 5.7 rebonds et 10 passes par match avec Murray State, Ja Morant s’apprête à faire son entrer dans la cour des grands sans sortir d’une usine à joueurs NBA. C.J. McCollum, Damian Lillard ou encore Stephen Curry prouvent aujourd’hui qu’il est possible d’atteindre le plus haut niveau sans passer par Duke, Kentucky ou autres.

« Ça m’a donné beaucoup de confiance de les voir. Ces trois gars ont vraiment ouvert des portes pour des gars comme moi qui ne sortent pas des plus grandes universités. En NBA je vais essayer de me faire un nom comme eux l’ont fait. » Ja Morant

Attendu dans le top 3 de la draft (à Memphis ?), le meneur a répondu à quelques questions d’ESPN avant l’événement. On lui a par exemple rappelé ses longues heures de travail sur le terrain de sa maison avec son père Tee, coéquipier de Ray Allen au lycée, pas passé loin de la NBA mais qui a joué pro à l’étranger.

« Le dimanche après-midi, on avait 50, 60 personnes sur le terrain chez nous. Donc une fois que tu perds, tu ne joues plus pendant un bon moment. Tout le monde jouait dur pour essayer de continuer à jouer. Et il cuisinait pour tout le monde. » Ja Morant

Un père un peu en mode Denzel Washington dans « He Got Game ».

« Ça a été mon premier hater. Avant même que j’en ai. Il me disait que j’étais surcoté, il disait qu’il n’était pas impressionné parce qu’il voyait, ce genre de choses. Ça m’a boosté dans mon envie de devenir meilleur. » Ja Morant

via ESPN

Leave a Reply