Stephen Curry : « Et d’un coup comme ça, ça leur est retiré. Je n’arrive pas à y croire, rien que d’y penser ça me tue. »

Stephen Curry : « Et d’un coup comme ça, ça leur est retiré. Je n’arrive pas à y croire, rien que d’y penser ça me tue. »

Voyant son beau-frère (il est marié à sa sœur) Stephen Curry abattu sur sa chaise dans le vestiaire des Warriors après leur défaite face à Toronto dans le Game 6, Damion Lee a fait ce qu’il a pu pour le réconforter. D’abord avec un petite tape amicale sur la tête, puis tout simplement en acquiesçant pendant que le meneur lâchait ce qu’il avait sur le cœur.

« Mes gars, man. KD (Kevin Durant) et Klay (Thompson). Des gars bien. Qui jouent au basket de la bonne façon. Qui bossent dur. C’était censé être un gros été pour eux. Cette offseason était supposée être un des meilleurs moments de leur vie. Et d’un coup comme ça, ça leur est retiré. Je n’arrive pas à y croire, rien que d’y penser ça me tue. » Stephen Curry via The Athletic

Quelques instants plus tard, Curry se dirigera vers la douche (en n’oubliant pas de coller son poing dans le mur de rage avant d’y entrer), visiblement plus écœuré pour ses coéquipiers respectivement victimes d’une rupture du tendon d’Achille et du rupture du ligament croisé antérieur plutôt que par la défaite en elle-même.

« Il ne me parlait pas du match. Il me parlait de Klay et Kevin, de combien il était désolé pour eux. Et de l’importance de cet été pour moi. C’est pour ça qu’il est différent. Il pense aux autres. » Damion Lee

Leave a Reply