Wyc Grousbeck : « Je ne vois aucun intérêt à être médiocre pour les 10, 15 prochaines années. Je préfère tenter ma chance et me planter »

Wyc Grousbeck : « Je ne vois aucun intérêt à être médiocre pour les 10, 15 prochaines années. Je préfère tenter ma chance et me planter »

Les Boston Celtics sont une des déceptions de la saison 2018-19, éliminés dès le second tour par les Milwaukee Bucks après une saison régulière en forme de montages russes. Une saison frustrante où l’alchimie n’a jamais pris sur le terrain.

« Le talent qu’on avait sur le papier ne s’est pas transformé en victoire. Nous avions un roster qui était en bonne santé et qui avait assez de talent pour faire mieux. Je ne sais pas ce qui a dérapé, mais il y a quelque chose qui s’est déconnecté quelque part. Je n’ai pas de joueurs à blâmer, et ce n’est clairement pas la faute du coach. Brad est quelqu’un d’incroyable et un coach incroyable. C’est exactement la personne que l’on veut pour cette équipe. Mais pour une raison inconnue, la mayonnaise n’a pas pris. Chaque fan, et j’en fais partie, s’en est rendu compte. On le sait tous. On pensait que l’équipe serait meilleure cette année. J’ai utilisé les mots frustrant et décevant à propos de cette saison, mais exaspérant marche aussi.  Nous avions des free agents qui voulaient du temps de jeu et des joueurs qui voulaient être All-Stars. Il y avait beaucoup de « Je veux ceci, je veux cela » je suppose. Je ne suis pas dans les regroupements ou dans le vestiaire au quotidien, mais c’est frustrant. J’ai été frustré et déçu. J’ai dit qu’il était difficile d’aimer cette équipe. Mais la colère ne me mène nulle part. En règle générale quand je suis en colère, je suis en colère après moi. Je me dis : ‘qu’est-ce que j’aurais pu mieux faire ?’ J’adopte cette approche. J’ai le sentiment d’avoir la responsabilité d’assembler une meilleure équipe. Je ne serai pas heureux et je ne dormirai pas mieux tant que nous ne serons pas meilleurs. Je ne sais pas si nous pouvons le faire cet été ou pas, mais c’est ce à quoi je pense. Maintenant est arrivée la période de l’année qui est de loin ma favorite, parce que vous construisez quelque chose de nouveau. Nous avons tellement d’options cet été que je ne sais pas vraiment ce qu’il se passera lors des trois prochaines semaines. C’est ce qui rend les choses funs. » Wyc Grousbeck, copropriétaire des Celtics

Alors que l’avenir des Boston Celtics semblait on ne peut plus radieux à l’aube de la saison 2018-19, à quelques jours du début de la free agency et après une saison ratée, c’est désormais le flou total et le copropriétaire en est conscient.

« C’est l’intersaison la plus incertaine depuis 2007. »  Wyc Grousbeck

En 2007 cela s’était très bien passé pour les Celtics qui avaient bien sûr récupéré Ray Allen et Kevin Garnett avant d’aller conquérir le titre. Cet été il y aura un dossier prioritaire, celui de Kyrie Irving, qui sera free agent et est revenu sur sa promesse de re-signer. Il semble même se diriger vers les Nets et il ne sera pas simple de le conserver.

« Je n’ai pas parlé à Kyrie de la free agency, ceux qui gèrent ça sont Brad Stevens et Danny Ainge. Mais Kyrie sait ce qu’on pense de lui, il sait que l’on est très positif à son sujet et les discussions vont se poursuivre sur les prochaines semaines. » Wyc Grousbeck

Avant même le cas Kyrie Irving, les Celtics seraient aussi sur le dossier Anthony Davis, qu’ils espèrent pouvoir récupérer afin de convaincre Kyrie de rester. On s’attend à ce que Boston soit agressif comme ils l’avaient été pour Kyrie Irving, même si là aussi, ils n’ont aucune assurance que Davis re-signera

« Je ne vois aucun intérêt à être médiocre pour les dix ou quinze prochaines années. Je préfère tenter ma chance et me planter, ça arrive parfois. Le trade pour Kyrie Irving semblait vraiment être la bonne chose à faire, et c’était le cas. Je partage complètement la vision des choses de Danny Ainge, de regarder des options pour être agressifs et qui pourraient nous mener à un titre, et je la soutiens. » Wyc Grousbeck, le propriétaire des Celtics. » Wyc Grousbeck

Via Boston Herald

Leave a Reply