Pascal Siakam : « J’ai même entendu que quelqu’un lui avait donné une maison, ou un truc comme ça, elle est où ma maison moi ? »

Pascal Siakam : « J’ai même entendu que quelqu’un lui avait donné une maison, ou un truc comme ça, elle est où ma maison moi ? »

Le titre à peine remporté, une question brûle toutes les lèvres à Toronto : Kawhi Leonard restera-t-il au Canada cet été ? En conférence de presse de fin de saison, Pascal Siakam a été interrogé sur les potentiels arguments de l’équipe pour convaincre l’ailier de rester.

« Hum, bon en dehors des restaurants où il peut aller manger gratuitement, les Ka’Wine & Dine (rires)… J’ai même entendu qu’il avait acheté une maison ou que quelqu’un lui avait donné une maison, ou un truc comme ça, elle est où ma maison moi ? (rires). Non plus sérieusement simplement l’expérience qu’on a vécue, le titre qu’on a gagné… Quand tu gagnes un titre je pense que la prochaine chose que tu veux faire c’est recommencer. On est beaucoup de jeunes autour de lui, je pense que c’est un bon fit pour lui. Donc oui j’espère qu’il reviendra, mais je ne sais pas, je ne suis pas vendeur, mais j’ai envie qu’il revienne. Je suis sûr qu’il va y réfléchir, et ce qui arrivera arrivera. » Pascal Siakam via ESPN

Danny Green, qui était déjà son coéquipier lors de son premier titre avec les Spurs en 2014, note en parallèle que, quelle que soit la décision de Leonard, elle impactera sans doute celle de beaucoup d’autres joueurs au sein de la ligue.

« Il fera ce qu’il y a de mieux pour lui et sa famille. Il doit consulter sa famille, son agent, tous ceux qui lui sont proches et prendre une décision, je ferai de même. Sa décision peut changer toute une franchise, toute une équipe. Il peut changer la carrière de beaucoup de gars ou faciliter celles de beaucoup de gars. Donc cette décision pèsera sur la décision de beaucoup de joueurs durant la free agency je pense. Pour moi le but est de simplement de trouver quel sera le prochain chapitre pour moi, la meilleure situation. Celle-ci a été vraiment fun. J’étais bien ici et j’aimerais sans aucun doute revenir, mais on ne peut pas prédire l’avenir. » Danny Green

Leave a Reply