R.J. Barrett bosse avec Drew Hanlen : « L’un des joueurs les plus sur-critiqués de l’histoire du basket universitaire »

R.J. Barrett bosse avec Drew Hanlen : « L’un des joueurs les plus sur-critiqués de l’histoire du basket universitaire »

En attendant la draft, R.J. Barrett, attendu dans le top 3, a passé ces dernières semaines à bosser avec le coach Drew Hanlen, un habitué du travail avec des joueurs NBA (il coache actuellement une dizaine de pros).

« Il veut simplement être spécial. Il l’est déjà. Il sait qu’il a encore une grosse marge de progression et il sait qu’il va devoir être plus efficace pour être le joueur qu’il sait qu’il va devenir en NBA. » Drew Hanlen via SNY

Ce dernier a expliqué sur quoi il avait travaillé avec le Dukie, en donnant la priorité à deux choses : le progrès au shoot et la capacité à changer de direction en dribblant pour perdre ses défenseurs (wiggle).

SHOOT

Barrett, 30.8% à 3-points cette saison, a travaillé sur la fluidité et le rythme de son geste et rapproché sa main droite du ballon lorsqu’il tire.

« On lui a fait déplacer son coude aussi pour ne pas qu’il vienne obstruer sa vision quand il tire. » Drew Hanlen

Sur certains exercices avec un nombre de tirs imposés, Barrett a souvent demandé à Hanlen de ne pas comptabiliser ceux qu’il n’estimait pas suffisamment bien exécutés.

« Il disait : ‘Je ne l’ai pas fait parfaitement’, ‘ne compte pas celui-là, je ne l’ai pas bien senti’ ou bien ‘j’ai besoin de plus de répétitions encore mais je n’ai pas le sentiment de complètement le maîtriser (son nouveau tir). C’est un énorme signe de maturité. » Drew Hanlen

CHANGEMENTS DE DIRECTION

Barrett a renforcé son dribble et bosser sur ses déplacements latéraux au lieu de compter davantage sur son physique pour se débarrasser de ses défenseurs.

« Je lui ai fait suivre exactement le même programme que Bradley Beal il y a quelques années, et ça a vraiment aidé Brad à devenir un playmaker. Avec Brad, ça s’est fait sur 2 étés. Cela demande du temps mais il (Barrett) progresse bien et on continuera à travailler tout l’été pour qu’il soit le plus prêt possible pour sa saison rookie. » Drew Hanlen

Il a aussi bossé son rythme sur son jeu mi-distance, afin de ne pas forcer les choses en voulant les faire trop vite. Side-steps, step-backs, fadeaways… Tout ce qui peut l’aider à améliorer son efficacité.

« Comme tous les joueurs de 19 ans, il a une très grosse marge de progression. Mais je pense qu’il a été un des joueurs les plus sur-critiqués de l’histoire du basket universitaire. Il a fait des stats qu’aucun freshman dans l’histoire n’a fait, et il était critiqué quand même parce que tout le monde était pris par la hype.

Barrett a tourné à 22.6 points, 7.6 rebonds et 4.3 passes en 2018-19 aux côtés de Zion Williamson.

Leave a Reply