Même pour la draft, les Warriors ne perdent pas de vue les playoffs

Même pour la draft, les Warriors ne perdent pas de vue les playoffs

Moins d’une semaine après la défaite des Warriors en Finales, Bob Myers (GM) a discuté de la draft à venir pour l’équipe, qui concernera les picks 28 et 58.

« Nous avons beaucoup de personnes très qualifiées qui se sont concentrées là-dessus toute l’année. Donc nous allons nous appuyer sur les gens avec qui nous travaillons. Généralement (pour des picks de fin de 1er tour ou 2ème tour, ndlr), on fait le choix de prendre le meilleur joueur disponible. » Bob Myers

« De bons jeunes joueurs, quel que soit leur poste. Ce sont ces joueurs qui ont le plus de valeur en NBA, des joueurs sous contrat rookie qui démontrent qu’ils sont capables de jouer. Quoi qu’il arrive durant la free agency, l’opportunité qu’on aura concernera plutôt un jeune joueur. Un gars qu’on puisse imaginer jouer en playoffs. C’est tout ce que nous essayons de faire : gagner des matchs de playoffs. » Bob Myers

Et comme ils l’avaient fait pour Patrick McCaw en 2016 (ils avaient déboursé 2.4 millions de dollars pour récupérer le 38ème choix des Bucks) puis Jordan Bell en 2017 (3.5 millions de dollars envoyés aux Bulls pour récupérer là aussi le 38ème choix), les Warriors devraient sortir le porte-monnaie pour s’offrir des picks supplémentaires ce soir (édit : peu après avoir écrit ces lignes, les Warriors ont récupéré le 41ème choix des Hawks).

« On aimerait avoir autant de picks que possibles, mais on doit aussi se rappeler qu’on a déjà de la jeunesse dans notre effectif. Qui sera de retour ? À quels postes faudra-t-il combler des vides ? On verra si ça vaut le coup de récupérer un autre pick. » Bob Myers

Pour ça, Myers peut compter sur le chéquier du propriétaire Joe Lacob. Si Durant et Thompson prolongent cet été, l’équipe pourrait devoir régler près d’1.6 milliards de dollars de luxury tax sur les 4 prochaines années…

« J’ai la chance de travailler pour quelqu’un qui a toujours fait de gagner la priorité n°1. On gère une entreprise, donc ce n’est pas complètement fiscalement irresponsable. À chaque fois que j’ai approché Joe pour quelque chose qui allait dans notre intérêt du point de vue de la compétitivité, il a dit oui. » Bob Myers

via Mercury News – SFChronicle

[Grosse Interview] Sekou Doumbouya : « Ils veulent tous savoir la même chose. Tous »

Leave a Reply