Gurschon Yabusele présente Vincent Poirier aux fans des Celitcs

Gurschon Yabusele présente Vincent Poirier aux fans des Celitcs

Auteur d’une superbe saison avec Baskonia en Euroleague, qui lui a valu d’être élu dans le second cinq de la compétition, Vincent Poirier continue de gravir les échelons un à un et son prochain défi ce sont les Boston Celtics. Le pivot français a paraphé un contrat de 2 ans avec la franchise et on peut légitimement penser qu’il aura une opportunité dans une équipe où à l’heure actuelle il y a 4 pivots : Enes Kanter, Daniel Theis, Robert Williams et donc Poirier.

Peu connu outre Atlantique, Guerschon Yabusele a vendu ses mérites au Boston Globe. Yabu le connait depuis une dizaine d’années et il a évoqué ses impressionnants progrès.

« Il est devenu bien plus costaud. Il a de meilleures mains. Sa confiance est différente. Il pose des écrans et déroule rapidement vers le cercle, il a la capacité de capter des rebonds, et c’est un bon contreur. Il peut finir au cercle avec autorité. Il a toutes ces petites choses que nous pouvons utiliser. Il a joué en Euroleague cette saison et il a vraiment bien joué. Donc je sais qu’il est plus mature, plus préparé et sans aucun doute meilleur. Je pense vraiment qu’il peut aider l’équipe. » Yabusele

Les Celtics eux le connaissent très bien puisqu’ils l’ont vu jouer en personne plus de 10 fois lors des deux dernières saisons. Bon sur pick & roll pour dérouler vers le cercle, excellent rebondeur et bon protecteur de cercle, il devrait pouvoir apporter un plus aux C’s.

« Il est grand et il peut sauter. La façon dont il finit au cercle parfois et sa puissance ballon en main, c’est quelque chose que tous les big men n’ont pas. Pouvoir être solide avec le ballon en main et finir avec autorité, puis attaquer le cercle et mettre des lancers, c’est un plus. » Yabusele

Forcément Yabu est ravi d’accueillir un compatriote.

« Je suis très heureux qu’il y ait un autre Français, mais aussi un autre bon joueur dans l’équipe. Et je pense vraiment qu’il peut nous aider. » Yabusele

Via Boston Globe 

Leave a Reply