Ricky Rubio : « Aider les jeunes à atteindre le niveau qu’ils méritent »

Ricky Rubio : « Aider les jeunes à atteindre le niveau qu’ils méritent »

Transféré aux Suns, le meneur espagnol de 28 ans Ricky Rubio va apporter son expérience dans l’Arizona. Il passe ainsi d’une équipe qui a terminé 5ème de la Conférence Ouest à une équipe qui en a terminé dernière. Sacrée régression pour le numéro 5 de la draft 2009, mais il semble accepter son sort :

« C’est un business et vous comprenez que les choses ne fonctionnent pas comme nous le voulons au début, je suppose. Il y a des choses qui changent. J’étais vraiment excité par les deux années que j’ai passées là-bas (Utah Jazz)- j’ai vraiment beaucoup appris. Le coach Quin (Snyder) est spécial. Ce qu’ils construisent ici est quelque chose dont je suis fier de faire partie. Il est temps pour moi de passer à autre chose, et je suis très heureux d’être ici. » Rubio

Il veillera sur Devin Booker, Deandre Ayton et le rookie Cameron Johnson comme sur ses enfants. Il essaiera ainsi de rentabiliser ses 51 millions de dollars sur trois ans en faisant ce qu’on attend de lui :

« Nous sommes vraiment ravis d’avoir Ricky parmi nous, sachant que son expérience, son pedigree, sa capacité à contrôler et diriger une équipe, est quelque chose qui nous a manqué, quelque chose que nous n’avons pas eu récemment à Phoenix. Avec son ajout, je m’attends à ce que nos jeunes puissent faire un grand bond en avant cette année. » James Jones (GM)

Tout le monde est sur la même longueur d’onde puisque Monty Williams confirme quasiment mot pour mot les propos de James Jones et l’ancien joueur de Barcelone se dit prêt à endosser ce rôle :

« C’est un honneur de voir une franchise où l’on construit quelque chose de spécial. Beaucoup de jeunes gars, et je peux apporter mon expérience. J’ai déjà 28 ans, dont huit dans la ligue. Je pense que je peux apporter cela aux jeunes, vraiment les aider à atteindre le niveau qu’ils méritent. C’est juste un projet vraiment excitant — c’est un défi. » Rubio

De son côté le Jazz réalise une belle plus-value en ayant attiré dans ses filets des joueurs comme Mike Conley et Bojan Bogdanovic et semble mieux armé que la saison dernière pour les playoffs. Pour les Suns, ça reste pour l’instant toujours faiblard et ils n’arriveront sûrement pas à accrocher un ticket gagnant, mais sait-on jamais, sur un malentendu ça peut passer. La NBA nous réserve toujours des surprises.

Via The Salt Lake Tribune

Leave a Reply