Hassan Whiteside aux anges : « Vous êtes déjà allé à la plage, vous détendre, regarder le coucher du soleil ? Voilà comment je me sens »

Hassan Whiteside aux anges : « Vous êtes déjà allé à la plage, vous détendre, regarder le coucher du soleil ? Voilà comment je me sens »

Après 6 saisons au Heat de Miami où il s’est révélé, mais aussi où il a souvent fait part de son mécontentement quant à son utilisation, Hassan Whiteside a été envoyé du côté de l’Oregon, à Portland. Un transfert qui il remplit de joie.

« Vous êtes déjà allé à la plage, vous détendre, boire de l’eau, regarder le coucher du soleil ? Voilà comment je me sens. C’est la situation parfaite. C’est un nouveau départ. Je pense vraiment que cette équipe est en passe de faire quelque chose de vraiment spécial. » Whiteside

Les Blazers étaient sur le dossier depuis quelques années, mais n’avaient jusque là pas réussi à le faire venir. Privés de Jusuf Nurkic une bonne partie de la saison prochaine, il leur fallait un pivot solide afin de tenter de faire mieux que la saison passée, ce qui ne sera pas simple.

« Nous ne voulons pas nous satisfaire du succès que nous avons eu l’an passé. Nous voulons construire sur ça. » Neil Olshey

Il sera propulsé titulaire au poste de pivot et Terry Stotts compte sur lui pour faire passer la défense de Portland à un tout autre niveau. Cela fait longtemps que Portland n’a pas eu un pivot avec de telles qualités athlétiques et ces capacités au contre et au rebond.

« Nous pouvons progresser défensivement dans d’autres domaines avec un gars comme Hassan à l’intérieur. Cela va donner la confiance à tous les autres d’être peut-être un peu plus agressifs. Nous allons nous appuyer énormément sur lui pour être un point d’ancrage sous le cercle. Nous avons eu du succès quand nous avons eu ce genre de joueur. » Stotts

Mais cela reste un risque, car la mauvaise réputation de Whiteside n’est plus à faire. On ne compte plus les sorties publiques pour se plaindre de son utilisation. Si Damian Lillard a été franc avec lui à ce sujet, il balaye l’idée qu’il y avait des soucis en Floride.

« Je ne pense pas qu’il y avait quoi que ce soit. Ceux qui m’ont côtoyé dans le vestiaire, mes coéquipiers, toutes ces personnes, c’était un super environnement pour nous. J’ai été là-bas pendant 6 ans. Nous avons eu nos hauts et nos bas durant ces 6 années, mais il y a eu sans aucun doute plus de bon que de mauvais. Je peux encore appeler n’importe qui de Miami, Pat (Riley), le coach (Erik Spoelstra), et nous rigolerons. Je ne pense pas qu’il y avait un problème là-bas parce que s’il y en avait eu un gros, je ne serais pas resté là-bas si longtemps. » Whiteside

Neil Olshey coupe et ajoute :

« Nous aurions pu le récupérer il y a bien longtemps. » Olshey

Via Oregonian

Leave a Reply