Bob Myers évoque pour la première fois le départ de Kevin Durant

Bob Myers évoque pour la première fois le départ de Kevin Durant

Les Golden State Warriors ont appris comme tout le monde que Kevin Durant rejoignait les Nets de Brooklyn, avant même le début de la free agency, sans pouvoir avoir vraiment la chance de le convaincre de rester. Pour Bob Myers il n’y a sans doute rien qui aurait pu être fait pour le conserver.

« Je ne pense pas. »

Il comprend et accepte cette décision de KD de tenter une nouvelle aventure après seulement 3 saisons aux Warriors.

« Il voulait juste essayer quelque chose de nouveau. C’est OK. Vous avez sans doute déjà tous ici bossé pour plus d’une société. Il a juste senti que c’était quelque chose en lui, au plus profond de son coeur, qu’il voulait essayer quelque chose de différent. Il n’y a rien de mal à ça. Personnellement je suis en paix avec ça. J’espère que c’est aussi le cas de nos fans. Dans les annales du sport dans la Bay Area, il est un des meilleurs athlètes que nous ayons vu dans cette ville et sans aucun doute dans cette organisation. Et vous avez vu Joe (Lacob) exprimer ce qu’il ressentait en tant que propriétaire dans son communiqué. J’apprécie, en tant que personne qui a grandi ici, le fait que Kevin Durant a porté un maillot des Warriors pendant 3 ans. Pour moi c’est vraiment cool, que je sois dans cette position ou juste dans celle d’un fan des Warriors. Je pense que pour lui c’est juste un nouveau chapitre, il essaie quelque chose de différent. Il a été tout ce que nous pouvions demander. Il nous a représentés sur le terrain. Il nous a représentés en dehors des terrains. Il a encore une excellente relation avec beaucoup de ses coéquipiers, moi et le coaching staff. » Myers

Ils se sont vus le jour de l’annonce et ont discuté pendant plus d’une heure du côté de New York

« Nous avons parlé de beaucoup de choses différentes. De la vie, de ce genre de choses. Mais nous ne nous sommes pas quittés en mauvais termes. Je crois que nous avons parlé le lendemain, puis j’ai continué à lui parler jusqu’à ce que je ne sois plus autorisé à le faire (une fois sa signature aux Nets officielle). Ce n’était pas comme claquer violemment la porte. » Myers

 

Leave a Reply