Après des années de calvaire Greivis Vasquez se reconvertit

Après des années de calvaire Greivis Vasquez se reconvertit

À 32 ans la carrière NBA du Vénézuélien Greivis Vasquez est terminée, et ce déjà depuis la saison 2016-17. Alors qu’il s’était imposé comme un joueur de rotation intéressant, avec notamment une saison à 13.9 points et 9 passes avec les Pelicans, les blessures l’ont privé d’une bien meilleure carrière. Tout a commencé en 2015 lorsqu’il a été opéré de la cheville droite, puis lors de la saison 2016-17, après seulement trois matchs, il a de nouveau dû se faire opérer. Désormais il n’est plus en état de jouer puisqu’il ne peut même plus marcher, trottiner ou courir normalement.

« C’est dur. Je ne suis pas en dehors de la ligue en raison de mon manque de talent. Je suis en dehors de la ligue en raison d’une blessure. C’est déprimant, mais c’est quelque chose auquel je dois faire face. C’est quelque chose que je dois accepter. » Vasquez

Il s’est donc fait une raison et a déjà entamé sa reconversion : le coaching. L’ancien coéquipier de Kevin Durant à la Montrose Christian School était du côté de Las Vegas pour la summer league, plus précisément avec les New Orleans Pelicans dans un rôle d’assistant-coach.

« Être un joueur NBA et désormais être de l’autre côté, essayer de coacher et d’aider les jeunes joueurs à avoir des minutes en NBA c’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire. » Vasquez

Ancien meilleur joueur de la conférence ACC en 2010, il a été drafté en 28ème position à sa sortie de Maryland, réputé pour son QI basket malgré des qualités physiques inférieures à la normale en NBA. Des qualités qui devraient l’aider dans le coaching.

« Faire bosser les joueurs et regarder des vidéos cela fait partie du boulot de coach, mais je mets énormément l’accent sur la lecture du jeu. Je sens le jeu et je sais jouer sur pick & roll, comment provoquer un passage en force, comment bien défendre, ce qu’un meneur de jeu doit faire pour organiser le jeu. Quand accélérer et quand ralentir. Comme je n’étais pas vraiment athlétique – et je ne le suis toujours pas (rire) – j’ai dû être plus intelligent que mes adversaires. C’est ce que j’essaye d’apporter. » Vasquez

En tout cas il a pris tout ce qu’il pouvait de cette première expérience

« J’ai toujours été un coach sur le terrain, désormais j’ai la chance de côtoyer de super coachs, d’excellents joueurs après 2 ans et demi sans jouer, et c’est une incroyable sensation. » Vasquez

La suite c’est sans doute de tenter de se faire une place dans un coaching staff, peut-être dans la franchise affiliée G-League des Pelicans, les Erie BayHawks, voire à Maryland, son ancienne fac, pour apprendre le métier et tenter de gravir les échelons.

Via The Athletic

Leave a Reply