Danny Ainge : « Kyrie Irving ne m’a pas dit qu’il n’aimait pas Boston. Il ne m’a pas dit qu’il était certain de partir »

Danny Ainge : « Kyrie Irving ne m’a pas dit qu’il n’aimait pas Boston. Il ne m’a pas dit qu’il était certain de partir »

Invité de l’émission Toucher & Rich, Danny Ainge est revenu sur le départ de Kyrie Irving, qu’il avait brièvement évoqué lors de la conférence de presse d’introduction de Kemba Walker, expliquant notamment qu’il avait senti le vent tourner vers mars-avril.

« Il a changé d’avis ou alors c’était tout simplement un peu de frustration, je dirais que c’est la meilleure description, et qu’il avait moins de certitudes quant à rester. Puis ça a commencé à aller mieux et on avait l’impression que les choses se passaient mieux. Nous avons gagné 10 matchs sur 11 avant le All-Star break. On avait l’impression que sa relation avec Brad Stevens s’améliorait, mais il m’a dit à plusieurs reprises, entre mars et la fin de la saison, qu’il voulait vraiment rentrer à la maison. J’ai eu l’impression à ce moment-là qu’il voulait aller jouer à Brooklyn plus qu’il ne voulait jouer à New York ou à Boston. » Ainge

Un retour à Boston a toujours été d’actualité selon Ainge.

« Il ne m’a pas informé qu’il partait, il ne pas dit qu’il n’aimait pas Boston. Il ne m’a pas dit qu’il était certain de partir. Il m’a juste dit que New York c’était là où était son cœur et je pensais qu’il allait étudier ça. Il voulait prendre du temps, décompresser et voir ce qu’il allait faire. Je lui ai demandé clairement dans mes discussions avec lui ‘Est-ce que tu considérerais un retour à Boston ?’ Et il m’a toujours dit oui. Ça a toujours été dans un coin de sa tête. Je ne pense pas qu’il était sûr de partir. Je pense qu’il étudiait toutes ses options. » Ainge

Ainge a également défendu Kyrie Irving concernant son rôle de leader à Boston, et le fait qu’il soit désigné responsable de l’échec des C’s la saison passée

« Je ne pense pas que notre alchimie était bonne. Et encore une fois ce n’est pas juste la responsabilité de Kyrie. Il y a beaucoup de personnes impliquées pour former l’alchimie d’une équipe et je sais que depuis le premier jour, beaucoup de gens ont parlé du fait que Kyrie était supposé être le leader et que c’était sa responsabilité de mener tout le monde. J’ai sans cesse essayé d’enlever cette pression à Kyrie et de lui dire d’être lui, de juste jouer, de prendre du plaisir, de trouver du bonheur dans le basket. D’essayer d’arrêter d’être quelqu’un qu’il n’est pas. D’oublier ces choses qui n’ont aucun sens, genre ‘Tu dois impliquer les autres, tu dois être le leader de l’équipe, tu dois être le Superman de notre équipe.’ Il n’avait pas besoin de faire ça. Je pense qu’il a ressenti ça comme un fardeau, qu’il devait en faire trop, et il n’était pas capable de le faire. » Ainge

 

 

Leave a Reply