Robin Lopez « à trois poinnnnnnts ?! »

Robin Lopez « à trois poinnnnnnts ?! »

Hier le GM des Bucks Jon Horst annonçait ses plans pour la saison prochaine. Il a entre autres évoqué avec The Athletic le cas de Robin Lopez arrivé cet été. Il l’attend surtout en défense, au contre et au rebond. En attaque il ouvre la possibilité de voir le meilleur ami des mascottes shooter de loin, ce qui est nouveau chez le big man :

« C’est un vrai poste 5. Ersan (Ilyasova) est polyvalent, c’est un très bon joueur et il nous a fait vivre des grands moments. D.J. (Wilson) est encore en pleine croissance et il est polyvalent. Giannis (Antetokounmpo) peut glisser au poste bas et jouer pivot. Évidemment, c’est plus un 4, 3, 2, 1 qu’un poste 5. Je pense, pour nous, c’est bien d’avoir un vrai poste 5 – aucun de ces gars n’est un vrai pivot – et d’avoir un vrai poste 5 dans l’effectif pour la façon dont nous jouons c’est parfait. Défensivement on pourra passer de Brook (Lopez) à Robin sur une base cohérente pour les matchs à domicile comme les matchs à l’extérieur,  nous pensons que ça va être un monstre. Nous étions la meilleure défense de la ligue l’année dernière. Nous pensons que nous pouvons être encore meilleurs cette année avec l’impact qu’il peut avoir en protégeant le cercle et en aidant au rebond. Le coaching staff pense que Robin peut shooter. Robin pense qu’il peut shooter aussi. Alors, nous allons le découvrir. … Il est déjà très bon offensivement près du cercle, avec un bon toucher, de très bons appuis, mais je pense qu’il va aussi s’éloigner un peu et shooter cette année. Donc, ça devrait être amusant. » Jon Horst

Cela semble tout de même étonnant, le chevelu n’est qu’à 21,6% de réussite à trois points en carrière. Cette saison il a tenté 30 tirs à trois points pour 7 réussites (22,6%) en 74 matchs joués. Sur la saison 2017-2018 il en a tenté 14 pour 4 tirs primés en 64 matchs. C’est d’ailleurs lors de cette saison qu’il a mis son tout premier tir derrière l’arc alors que sur ses 9 premières années il en avait tenté que 6. On ne peut pas dire que Robin Lopez soit un grand shooter à trois points même si il en prend de plus en plus. Ne sait-on jamais, il nous fera peut-être mentir la saison prochaine. Au moins Robin retrouve son frère Brook sur un même poste. Les deux vont s’entraider, se mettre en confiance et l’entente devrait être bonne. Les Bucks seront certainement encore meilleurs que la saison passée et on a hâte de les voir sur le parquet.

Leave a Reply