Frank Vogel : « DeMarcus Cousins va vraiment commencer à redevenir lui-même cette année »

Frank Vogel : « DeMarcus Cousins va vraiment commencer à redevenir lui-même cette année »

Quand Paul George s’est brisé la jambe il y a presque cinq ans lors d’un match d’exhibition de Team USA, beaucoup d’observateurs se demandaient si l’ailier, qui évoluait alors aux Pacers, pourrait un jour retrouver son niveau passé. Cela lui a pris deux ans, mais il a finalement atteint cet objectif et même repris sa progression pour finir troisième au vote MVP cette saison, derrière James Harden et Giannis Antetokounmpo. De quoi rassurer sur le futur de DeMarcus Cousins ? On ne parle pas de la même blessure, et celle de Cousins, une rupture du tendon d’Achille, est probablement encore plus handicapante pour un basketteur. On a d’ailleurs vu le géant très emprunté cette saison avec les Warriors.

Mais après plusieurs jours d’incertitude sur son avenir, il a finalement annoncé signer aux Lakers pour un an et 3,5 millions de dollars aux Lakers, coachés par Frank Vogel, qui avait déjà George sous ses ordres lors de sa grosse blessure. Et il est persuadé que Cousins suivra la même trajectoire que l’ailier.

« J’ai parlé à DeMarcus de Paul George et sa récupération après sa blessure à la jambe. La première année, il était en dehors des terrains, il n’a pas joué et n’a même pas porté le maillot des Pacers. La deuxième année, vous enfilez votre maillot, mais vous n’êtes pas vraiment vous-même. Gordon Hayward a pu s’en rendre compte cette année. Pour moi, il faut une deuxième année complète pour retrouver son rythme, son explosivité et sa rapidité. Ça prend vraiment du temps. » Frank Vogel.

En sachant que Cousins s’est rompu le tendon d’Achille en janvier 2018, le calendrier de Vogel prévoit un retour en forme pour janvier 2020.

« C’est l’année où il va commencer à redevenir lui-même et s’il le fait, on aura un des joueurs les plus puissants et dominants de la ligue. » Frank Vogel.

À voir par contre s’il sera capable de mettre son légendaire mauvais caractère de côté pour aider son équipe à gagner. Mais son coéquipier Anthony Davis, qui l’a déjà côtoyé à New Orleans, est persuadé que tout se passera bien.

« L’année dernière, on parlait rarement de ça. Quand il arrive dans ce genre de situations, je ne pense pas qu’il sera un problème parce que nous n’avons qu’un but, c’est de gagner. Personnellement, j’adore jouer avec lui. » Anthony Davis.

Cousins tournait à 16,3 points, 8,2 rebonds et 3,6 passes décisives en 30 matchs de saison régulière l’année passée, mais il a complètement coulé en playoffs, avec seulement 7,6 points et 4,9 rebonds par match (à noter qu’il a subi une blessure au quadriceps qui n’a pas dû l’aider à être performant).

Via Los Angeles Times.

Leave a Reply