Le GM des Bucks revient sur le cas Malcolm Brogdon

Le GM des Bucks revient sur le cas Malcolm Brogdon

Auteur d’un excellent début de carrière à Milwaukee, Malcolm Brogdon était bien sûr une des priorités des Bucks pour cette free agency. Il était free agent avec restriction et la franchise pouvait donc s’aligner sur toutes les offres, mais elle avait tout de même des limites. Et l’offre faite par les Pacers de 85 millions de dollars sur 4 ans dépassait apparemment cette limite. Au final c’est via un sign & trade avec les Pacers que Brogdon est parti et dans l’affaire les Bucks ont pu récupérer un futur premier choix de draft et deux seconds choix. Le GM Jon Horst est revenu sur ce dossier.

« Je pense qu’il y a beaucoup de paramètres qui entrent en jeu avec la restricted free agency. C’est un monstre. Malcolm était très très important et nous savions à quel point il était un élément capital de notre équipe. Ce sera compliqué de le remplacer. Je pense que nous avons fait du mieux que nous pouvions et nous allons continuer de bosser pour être créatifs et combler ce manque. J’aime ce que nous avons fait durant l’intersaison à ce sujet, mais pour ces choses il faut faire une évaluation en interne. Il faut évaluer le marché. Il faut avoir une approche globale au sujet de tout et voir comment financièrement ça peut fonctionner, mais aussi culturellement, physiquement. Tout est pris en compte et vous évaluez la situation. Je pense que nous avons fait les bons moves. Nous étions en position de nous aligner sur toutes les offres concernant Malcolm. Nous n’étions pas dans une situation où nous étions bloqués et ne pouvions pas nous aligner. Mais la question devient : ‘Sur quel montant vous voulez vous aligner ? Avec quel montant est-ce que vous êtes à l’aise ? Quelle est votre tolérance ? Et pendant que vous faites ça et que vous essayez de trouver des réponses, lui essaie de voir le marché qu’il y a pour lui. Quand ces deux choses se passent en même temps, vous espérez avoir une excellente relation avec l’agent et le joueur et pouvoir lui dire ‘Ok. Si nous ne pouvons pas arriver à un accord sur ce que nous voulons t’offrir ou en raison de ce que les autres équipes offrent, nous aimerions tirer quelque chose de la transaction.’ Vous essayez de bosser ensemble et de trouver un moyen de faire en sorte que ce soit le plus gagnant-gagnant pour tout le monde. Je suis reconnaissant et je remercie Danielle Cantor, David Falk (agents) et Malcolm que nous ayons pu mettre en place quelque chose qui lui convenait. Au départ cela n’était pas bon pour nous (qu’il parte sans contrepartie) mais nous avons pu transformer ça de façon à récupérer des atouts pour le futur qui nous permettront de continuer de construire et d’aller de l’avant. » Horst

Via The Athletic

Leave a Reply