Kevin Love : « On était en route pour Oakland avant le Game 5 […] Rien que d’y penser, j’en ai encore des frissons »

Kevin Love : « On était en route pour Oakland avant le Game 5 […] Rien que d’y penser, j’en ai encore des frissons »

Il y a 3 ans, Cleveland devenait la première équipe de l’histoire NBA à revenir d’un déficit 3-1 en Finales pour remporter le titre. Kevin Love garde un souvenir bien particulier de ce qui a poussé l’équipe à y croire.

« Je me souviens qu’on était à Oakland, en route pour la salle d’entraînement avant le Game 5. Klay Thompson venait de dire que les Warriors étaient meilleurs que les Lakers Showtime, c’était aussi un peu un tacle envers son père, j’ai grandi avec Klay. Donc on est sur le Bay Bridge et ses déclarations sont partout, Twitter, Instagram, tous les réseaux sociaux, partout. Et c’est là que Bron a dit en nous regardant : ‘Vous savez quoi les gars ? C’est écrit. On va gagner demain soir, on va faire un énorme match, ça va être dur, ça va se jouer dans les dernières minutes. Ensuite on ne perdra pas à la maison puis tout peut se passer au Game 7. Rien que d’y penser j’en ai encore des frissons. » Kevin Love via House of Highlights

Timofey Mozgov se souvient lui davantage des speeches de James, 29.7 points, 11.3 rebonds, 8.9 passes, 2.6 interceptions et 2.3 contres par match sur les 7 rencontres, dans le vestiaire.

« Si LeBron avait seulement joué comme il a joué sans faire ses discours dans le vestiaire, on n’aurait pas gagné. Aussi bon qu’il était sur le terrain, s’il n’avait pas motivé l’équipe comme il l’a fait, nous n’aurions pas gagné. Il nous a motivés et s’est assuré qu’on avait la bonne attitude. Quand on était menés 3-1 il n’y avait pas un seul joueur dans l’équipe qui pensait qu’on allait perdre, grâce à lui. » Timofey Mozgov via Eurohoops

Leave a Reply