Donovan Mitchell : « Beaucoup de pays pensent voir une ouverture »

Donovan Mitchell : « Beaucoup de pays pensent voir une ouverture »

Pas de James Harden, Bradley Beal, C.J. McCollum ou encore Damian Lillard, Donovan Mitchell a un boulevard devant lui avec Team USA.

« L’état d’esprit ne peut pas changer, il doit rester le même, même si des gars ne sont pas là. Je veux gagner. Je dois quand même être prêt à jouer des deux côtés du terrain. Je ne peux pas contrôler qui n’est pas là, mais je peux être prêt à jouer des deux côtés du terrain. » Donovan Mitchell

L’équipe a commencé sa préparation hier à Las Vegas et l’arrière du Jazz était tout sourire.

« C’est énorme. Je n’ai pas été invité à tous les plus gros camps quand j’étais plus jeune. Je n’ai participé à aucun événement Team USA. Donc d’être ici, d’être invité, c’est une bénédiction pour moi. J’ai simplement envie d’apprécier le fait d’être là, de jouer dur et d’essayer de faire l’équipe.

En glissant au passage un petit mot à ceux qui pensent l’équipe américaine prenable.

« Beaucoup de pays pensent voir une ouverture. Donc on doit être prêts, chaque pays va jouer à son meilleur niveau contre nous.  Je crois que c’était en 2016, sans KD et sans Kyrie ils n’étaient pas passés loin donc maintenant ils se disent qu’il y a un coup à jouer. Donc on doit être prêts quoi qu’il arrive. » Donovan Mitchell

Gregg Popovich apprécie particulièrement la capacité du rookie de l’année 2018, selon ses pairs, à jouer sur plusieurs postes.

« Nous savons de quoi il est capable. Il fait partie de ces gars capables de jouer sur plusieurs positions, et c’est important. Pour Donovan, l’important est de continuellement garder confiance et de comprendre le jeu. On veut qu’il affecte le jeu pour tous les autres. On veut qu’il continue à travailler sur ses skills. C’est un sacré compétiteur, il sait faire beaucoup de choses en attaque que nous apprécions. Il peut driver, shooter à 3-points, pénétrer. Donc on va juste chercher à affiner les choses qu’il fait bien durant cette semaine. » Gregg Popovich

via The Athletic

Leave a Reply