Blake Griffin : « C’est ce que j’essaie de dire aux gens et personne ne me croit vraiment, surtout à L.A »

Blake Griffin : « C’est ce que j’essaie de dire aux gens et personne ne me croit vraiment, surtout à L.A »

Transféré par les Clippers à Detroit le 29 janvier 2018, Blake Griffin n’a contrairement à ce que beaucoup de gens ont pensé à l’époque pas été triste ou déçu d’atterrir dans le Michigan, où le climat est beaucoup moins clément qu’à Los Angeles.

« Quand j’ai été transféré, tout le monde était un peu désolé genre ‘désolé pour toi mec’. Tout le monde me demande ‘c’est comment Detroit ?’, je réponds ‘c’est cool’ ils me font : ‘non mais vraiment ?’ et je dis ‘non vraiment, ça va’. Je pensais à ça parce que j’ai un ami, un coéquipier qui a été transféré – d’une ville que je ne citerai pas – aux Lakers à la trade deadline. Et quand tu regardes son compte Instagram il n’y a que des ‘félicitations mec, content pour toi, tu as réussi’, ce genre de trucs. Son salaire n’a pas changé, ils n’ont pas fait les playoffs, et aujourd’hui il n’est plus dans l’équipe. J’ai toujours le même salaire, on a fait les playoffs l’année dernière (avec Detroit), j’ai fait une saison solide… Mais il y a ce cliché du ‘oh bravo mec t’as réussi !’ alors qu’il est resté à L.A. deux mois et demi et qu’il n’a pas fait les playoffs. » Blake Griffin

Morale de l’histoire : être un riche joueur NBA reste cool peu importe l’endroit où vous habitez.

« C’est ce que j’essaie de dire aux gens et personne ne me croit vraiment, surtout à L.A. Pendant la saison, je vais à l’entraînement, je rentre, je mange, je fais une sieste et je regarde du basket. Presque tous les jours et j’adore ça. Et dans le Michigan c’est génial parce que j’ai un super jardin, je ne me sens pas ‘piégé’. Je peux partir en voiture où je veux sans me sentir piégé. J’ai grandi dans l’Oklahoma et quand j’ai été drafté par L.A. les gens se demandaient si j’allais m’adapter à une telle ville et quand j’ai été tradé dans le Michigan tout le monde se dit que là aussi je vais avoir du mal. Les gens m’ont associé à L.A. parce que j’y ai joué très longtemps, je crois même que beaucoup pensent que je viens de L.A.. » Blake Griffin

Dans les coulisses du transfert de Blake Griffin

1 Comment

  1. Je pense que Blake parle de Reggie Bullock

Leave a Reply