Draymond Green : « Personne ne veut raconter la véritable histoire »

Draymond Green : « Personne ne veut raconter la véritable histoire »

Le 3 août dernier, on apprenait la prolongation de Draymond Green aux Warriors. Rien de surprenant là-dedans, si ce n’est peut-être le montant du contrat, « seulement 100 millions de dollars sur 4 ans. » Une sacrée somme tout de même et Green en est bien conscient.

« Il y a plusieurs fois où je me suis posé et je me suis dit ‘Wow, hey, j’ai signé pour 100 millions de dollars.’ Genre ce n’est pas normal pour un gamin qui a grandi à Saginaw dans le Michigan. Les mots me manquent encore. » Green

En devant free agent l’été prochain, l’ailier fort aurait pu prétendre à un contrat de plus de 200 millions de dollars, mais il s’est dit que personne ne lui offrirait et pourquoi surtout quitter son équipe de toujours ?

« Les gens parlent toujours du fait de tester le marcher, mais si vous testez le marcher, il y a la possibilité d’échouer. On a déjà vu ça un million de fois. Genre : ‘Oh, je vais tester le marché et voir ce que je peux obtenir.’ Et au final c’est très loin de ce que tu aurais pu obtenir sans avoir testé le marché. Avec Rich et Mark Termini (ses agents de Klutch Sports), ce dont nous avons discuté dès le début c’est de bien comprendre le marché. Comprendre qu’il y avait 5 équipes qui l’an prochain pouvaient m’offrir 30 millions de dollars. Bien sûr il faut bien tout étudier, comprendre le business dans lequel tu es et voir si une de ces 5 équipes allait me donner ces 30 millions de dollars qu’elle a. Puis de l’autre côté, il y a deux gars avec qui j’ai fait de la route depuis que je suis arrivé dans la ligue : Steph (Curry) et Klay (Thompson). Je suis passé de 46 victoires ou 48, à 50 victoires puis à 60 victoires puis à 73 victoires et 3 titres avec ces deux gars. J’ai passé chaque jour de ma carrière NBA avec ces deux gars. Et nous avons l’opportunité de passer encore de nombreux jours ensemble pour continuer de construire un héritage. Nous avons commencé tout ça avec les Warriors lorsque ce n’était pas très sexy. Pourquoi en arriver à un point où nous avons construit tout ça pour cette franchise et laisser ça tomber ? Tu ne laisses pas tomber ton bébé. Les Golden State Warriors c’est notre bébé. Tu ne laisses pas tomber ton bébé. » Green

Drafté en 35ème position, Green s’est imposé comme un des meilleurs intérieurs de toute la ligue, défenseur de l’année, 3 fois All-Star, 2 fois All-NBA, 5 fois dans un cinq défensif, mais il reste un joueur très clivant, notamment en raison de sa forte personnalité. Il pense que ce contrat est un message envoyé à ces détracteurs et à ceux qui le dépeignent d’une certaine façon.

« Je pense que cela en dit long sur l’histoire que personne n’a jamais voulu vous raconter. Vous savez, je pense que tout le monde veut parler du fait que Draymond Green est une tête brûlée. Il se prend la tête avec Steve Kerr, il se prend la tête avec ses coéquipiers. Il a fait ceci, il a fait cela, il a été suspendu durant les finales, il a été suspendu pour s’être embrouillé avec Kevin Durant. Tout le monde veut raconter cette histoire, parce que c’est l’histoire qui fait le plus de clics et que c’est cool. Mais personne ne veut raconter la véritable histoire, que Draymond est un gars très intelligent, que Draymond est en fait un gars qui se préoccupe du coaching staff, de l’organisation et de ses coéquipiers. Et par-dessus tout l’important, c’est gagner. Vous savez, personne ne veut jamais raconter cette histoire, parce qu’on s’en lasse. Et tout le monde veut voir les Golden State Warriors perdre. Ce que ce contrat vous dit que toutes les merdes que vous essayez de raconter sur le fait que je me suis pris la tête avec Kevin ou le truc avec Steve Kerr et la suspension, c’est qu’il y avait des intentions derrière. Beaucoup de personnes ont essayé de déformer ça et ils avaient tort. Il y a des preuves désormais qu’ils avaient tort. Et ça je kiffe. » Green

Via ESPN

Leave a Reply