Gregg Popovich sur son rêve brisé de 1972 : « J’étais dévasté, on a fait la fête comme des dingues au Brésil et en Argentine »

Gregg Popovich sur son rêve brisé de 1972 : « J’étais dévasté, on a fait la fête comme des dingues au Brésil et en Argentine »

En 1972, Gregg Popovich n’est pas passé loin de participe aux Jeux olympiques avec Team USA. Coupé par Bobby Knight, le jeune Pop – qui se prépare actuellement à la Coupe du monde avec l’équipe américaine – a dû faire une croix sur son rêve.

« Je me suis fait entuber ! (sourire). C’était une super expérience. Je vois encore certains des gars de temps en temps, on se remémore tout ça. C’était vraiment fun, ça avait été un super workout d’essai. J’étais… DÉVASTÉ quand je n’ai pas été pris. Comme tout le monde l’aurait été dans mon cas. Ils m’ont mis dans une équipe ‘alternate’, on est allé au Brésil et en Argentine et on a fait la fête comme des dingues. On a probablement perdu tous nos matchs, je ne sais même pas. C’est la vérité, j’étais jeune et bête, ce n’était pas la vraie équipe, on était là-bas et on était des gamins donc…

Mais jusqu’à aujourd’hui ce dont je me souviens vraiment de ces Jeux olympiques en dehors de cette situation ridicule à la fin de ce match (finale contre l’URSS), ce sont les deux lancers-francs de Doug Collins. Les deux lancers-francs avec le plus de pression que je n’ai jamais vu. Rien que de penser au courage qu’il a eu, à l’âge qu’il avait (21 ans), j’en ai encore des frissons, incroyable. » Gregg Popovich

via ESPN

Leave a Reply