Nicolas Batum : « Nous sommes repartis dans nos travers »

Nicolas Batum : « Nous sommes repartis dans nos travers »

Hier soir la France disputait son 3ème match de préparation face au Monténégro. Une rencontre où pendant 3 quarts ce que les bleus ont montré était plutôt inquiétant, pas au niveau en défense, et à la peine en attaque, avec un jeu collectif quasiment inexistant. Nicolas Batum les a maintenus en vie avant qu’avec l’aide d’Evan Fournier ils lancent un énorme run. Agressifs en défense et adroits de loin, les hommes de Vincent Collet ont passé un 23-6 fatal à Nikola Vucevic et les siens. On attend clairement mieux de ces bleus à deux semaines du début de la coupe du monde

« Nous sommes repartis dans nos travers en cherchant des solutions individuelles sans bouger le ballon. En deuxième mi-temps nous sommes revenus plus intenses en cherchant à les fatiguer et en jouant plus petit. Axel Toupane a fait une très grosse entrée et Frank Ntilikina n’a jamais arrêté de presser tout terrain. Il ne faut pas se satisfaire et se réjouir de ce résultat. Parfois on veut trop en faire défensivement et on se suicide en prenant trop de risques, ce qui génère des décalages. Autant faire ces erreurs maintenant. Il faut aussi dire qu’ils ont bien joué et qu’ils sont très bien coachés (il explose de rire, le coach monténégrin étant aussi le coach de l’ASVEL). Sur jeu rapide on a des fusées, maintenant sur demi-terrain il faut savoir faire bouger la balle. » Nicolas Batum

« Mon sentiment est mitigé. J’ai la satisfaction d’avoir fait un effort important dans le dernier quart-temps. Effort dans l’intensité défensif et dans la lucidité. En première mi-temps nous n’avons presque jamais fait défendre les Monténégrins. Nos prises de risque incessantes n’étaient pas couronnées de succès. Nous avons corrigé le tir avant de retomber dans nos travers. En refaisant des actions individuelles. La justesse nous a permis de gagner des ballons. C’est là  que le match se joue, avec en plus une adresse retrouvée. Avec Nicolas Batum en 4, Axel Toupane et Evan Fournier ont mené notre effort défensif. Il faut savoir s’arracher pour gagner. Il faut que l’on amène la balle à l’intérieur, il faut savoir donner la balle aux grands quand ils sont bien placés. C’est un moyen d’impacter l’adversaire. C’est un équilibre à trouver. La rigueur et la discipline, la solidité dans la structure c’est la réponse à la jeunesse de nos meneurs. » Vincent Collet

Via FFBB

Leave a Reply