Avant de partir en Chine, la France sort une victoire autoritaire 

Avant de partir en Chine, la France sort une victoire autoritaire 

La France a remporté son 3ème match en autant de sorties du côté de Lyon en dominant largement l’Argentine 77-58. Une victoire encourageante avec une excellente première mi-temps, notamment sous l’impulsion d’un super trio Mathias Lessort (12 points à 5/5, 5 rebonds et 3 interceptions), Nando De Colo (11 points, 3 rebonds et 5 passes) et Frank Ntilikina (8 points à 3/3). Le niveau a baissé en seconde mi-temps avec beaucoup de maladresse, mais la défense est restée bien en place avec seulement 24 points encaissés..

Amath M’Baye et Andrew Albicy ont mis la France en tête 5-2, mais Campazzo a lancé les siens avec 5 points de suite, auxquels Vildoza a ajouté un 3+1. Le début de rencontre a été joué sur un rythme élevé, mais les bleus ont eu des difficultés à trouver de bonnes positions. L’Argentine a trouvé bien plus de solutions, notamment sur du jeu en transition pour un 11-2, afin de mener 13-7.  En sortie de temps mort la France a sorti une très grosse séquence avec un 6-0 dont un gros contre de Rudy Gobert, un alley-oop de Nico Batum et un dunk avec en la faute antisportive pour Rudy, le tout en 15 secondes pour un 7-0. Luis Scola a mis fin à cette série et les deux équipes se sont répondues sur cette fin de quart, et c’est un 2+1 de Mathias Lessort qui a permis à la France de virer en tête 21-20 malgré un 1/9 à 3-pts contre 3/7 Argentine (mais 37% aux tirs).

Avec une défense en place, notamment à l’intérieur, une excellente activité de Mathias Lessort, et un Nando De Colo au scoring, la France a parfaitement entamé ce second quart. Puis à ce duo est venu s’ajouter Frank Ntilikina, auteur d’un très gros passage avec un 3-pts en première intention puis un 2+1 dans la foulée. Nando est venu ajouter un tir à 3-pts pour un terrible 15-0 ! La France a pris 16, et même 18 points d’avance, mais Deck et Scola derrière l’arc ont ramené l’Argentine à 12 unités. Le rythme est clairement tombé en fin de première mi-temps et la France a rejoint le vestiaire avec un avantage logique 47-34.

Nando a régalé début de seconde mi-temps avec 4 points de Rudy Gobert, les bleus ont démarré par un 7-0 pour mener 54-34. Mais les deux équipes ont été maladroites et les bleus ont peiné pour trouver de bonnes positions, avec beaucoup de possessions qui sont allées à la fin des 24 secondes pour des tirs difficiles. Résultat la France n’a marqué que 8 points en 7 minutes, malgré une grosse présence intérieure du duo Labeyrie – Gobert, 55-40. Gobert a finalement interrompu une longue disette avec un 2+1 et après 30 minutes le score était de 59-43.

Elie Okobo et Mathias Lessort ont donné 22 points d’avance aux bleus (67-45), qui ont tranquillement géré ce dernier quart. Brussino a bien enchaîné 5 points de suite pour réduire un peu l’addition, mais avec un bon Elie Okobo la France a continué de dérouler.

Leave a Reply