Kobe Bryant : « À 13 ans, j’avais une ‘kill list’; En NBA c’était plus facile en fait, je me suis dit ok faut pas se demander comment Mike a gagné tous ces put*** de titres ! »

Kobe Bryant : « À 13 ans, j’avais une ‘kill list’; En NBA c’était plus facile en fait, je me suis dit ok faut pas se demander comment Mike a gagné tous ces put*** de titres ! »

Dans une interview pour Valuetainment, Kobe Bryant a expliqué à face à Patrick Bet-David comment à 13 ans, il avait fait un pacte avec lui-même, celui de devenir l’un des meilleurs joueurs de basket de l’histoire.

« À 13 ans j’avais une… (il sourit) j’avais une ‘kill list’. Il y avait ces classements faits par Street & Smith’s, et c’était bien difficile de m’y trouver. Parce que je faisais genre 1,93m, j’étais maigrichon, je devais faire 72kg tout mouillé. J’étais 57ème sur la liste, donc je regardais qui était 56ème, 55ème… jusqu’au n°1. Je regardais comment ils s’appelaient et pour quelles équipes ils jouaient comme ça lorsqu’on se croisait sur le circuit AAU, je pouvais les traquer. C’est devenu ma mission au lycée. Traquer ces 56 autres noms et les faire tomber.

À 13 ans je jouais le long terme parce que mon but c’était d’être meilleur que toi quand ça compterait vraiment. Donc à 13 ans je regardais quelles étaient leurs forces et leurs faiblesses, comment ils approchaient le jeu, s’ils étaient meilleurs que tout le monde simplement parce qu’ils étaient plus grands et plus costauds que tout le monde ou parce qu’ils travaillaient pour. Et quand je jouais, je jouais sur mes faiblesses, pas sur mes forces. Parce que l’été tu joues tellement de matchs, tu ne bosses pas trop sur tes skills persos, donc quand est-ce que tu vas progresser ? Quand tu joues en compétition tu ne joues que sur tes forces, pourquoi ? Parce que tu veux gagner. Donc ce que je faisais c’est que je travaillais sur mes faiblesses en match : main gauche, pull-up jumpshots, le jeu dos au panier… j’avais une stratégie.

Donc une fois arrivé à 17 ans, j’ai un jeu complètement équilibré alors que le gars que j’avais vu à 13 ans fait toujours les mêmes choses maintenant qu’il en a 17… (il grimace). Maintenant tu as un problème ! » Kobe Byant

Et une fois arrivé en NBA ?

« En NBA, c’était plus facile en fait. Parce que ce que j’ai découvert en NBA c’est que beaucoup de gars jouaient pour la stabilité financière. Une fois arrivés en NBA, ils obtenaient cette stabilité financière et perdaient en même temps la passion, l’éthique de travail et l’obsession. Donc en voyant ça je me dis ok c’est un jeu d’enfant en fait, faut pas se demander comment Mike a gagné tous ces putains de titres ! (rires). C’est dingue !

Et puis tu as aussi les joueurs qui avaient cette passion, mais qui n’étaient pas prêts à engager leur vie à 100% là-dedans. C’est un choix. Tu as d’autres choses, la famille, tout ce que tu as à faire… Le basket ne peut pas être ta priorité n°1. Donc en voyant ça moi je me suis dit : ‘Ça va être fun !’. » Kobe Bryant

Leave a Reply