Ça défend mais ça manque de points pour Team USA

Ça défend mais ça manque de points pour Team USA

Dans cette Coupe du monde, les États-Unis ne possèdent pour le moment que la 8ème attaque du tournoi (32 équipes), avec 87 points par match en moyenne sur leurs 4 rencontres disputées (4 victoires). Ils sont 20ème au pourcentage de réussite aux tirs (42.6%) et 18ème au pourcentage à 3-points (32.8%), devant une ligne pourtant plus proche du panier qu’en NBA.

« On veut être plus adroits c’est sûr, il faut qu’on progresse là-dessus. Parfois la réussite est contagieuse, le rythme n’a pas nécessairement été là pour le moment. » Joe Harris (monsieur 58% à 3-points sur les 4 matchs)

En 2016, Team USA tournait à 101 points par match avec Kevin Durant, Kyrie Irving ou encore Carmelo Anthony. En 2014 pour la Coupe du monde en Espagne, l’équipe composée d’Irving, James Harden, Stephen Curry ou Klay Thompson rentrait 46% de ses tentatives lointaines et inscrivait 105 points par match. En 2012, cette fois avec Kobe Bryant, LeBron James, Durant, Anthony et Harden, l’équipe marquait en moyenne 116 points par rencontre (des rencontres de 40 minutes, rappelons-le). En défense les choses s’équilibrent puisque l’équipe de 2019 n’encaisse que 64 points par match, contre par exemple 78 pour celle présente à Rio il y a 3 ans.

« La défense est en avance sur l’attaque clairement, mais ce n’est pas une surprise avec 12 gars qui n’avaient jamais joué ensemble auparavant. On espère voir notre exécution progresser de jour en jour et nous apprenons aussi en tant que coachs ce qui est le mieux pour ces gars. » Gregg Popovich

Meilleur marqueur de l’équipe avec 14.8 points par match, Kemba Walker est à 40% à 3-points sur le tournoi. Donovan Mitchell est lui à 44% aux tirs et Jayson Tatum ne shootait qu’à 32% avant de se blesser contre la Turquie. Khris Middleton, attendu comme un scoreur en sortie de banc dans cette équipe, et lui seulement à 39% de réussite.

« Quand tu regardes les précédentes équipes US, le scoring n’était pas un problème. Il y avait beaucoup de talent. Pour nous, la défense est ce qui va nous permettre de rester dans les matchs et d’être compétitifs, c’est ce qui nous porte. » Harrison Barnes

Face aux défenses de zone, la réussite à 3-points va devoir augmenter pour permettre à l’équipe d’ouvrir des opportunités de pénétration à Walker ou encore Mitchell.

« Il faut qu’on soit confiance face aux zones, on ne peut pas être dans la réaction, on doit aller chercher nos shoots avec agressivité. » Joe Harris

via ESPN

Partez découvrir New York pendant les vacances à un prix canon !

Leave a Reply