Accrochée, l’Espagne valide tout de même sans trembler son billet pour la demi-finale

Accrochée, l’Espagne valide tout de même sans trembler son billet pour la demi-finale

Au contraire de la Serbie, l’Espagne n’est pas tombée dans le piège en quart de finale. Face à la Pologne, si cela n’a pas été simple, les hommes de Sergio Scariolo ont été en maîtrisé pour l’emporter 90-78. Ils joueront le vainqueur d’Australie – République tchèque.

Les Polonais se sont accrochés tout le match, en prenant notamment un bon départ grâce à une belle adresse extérieure. Ils ont rentré 5 de leurs 11 premières tentatives de loin pour être à 18-18 dans la dernière minute du premier quart, et malgré une grosse adresse également pour la Roja, la Pologne a tenu bon grâce à AJ Slaughter et Damian Kulig. Avec un joli 6/12, les Polonais n’étaient menés que d’un points, 29-28. Mais Juan Hernangomez a tout à coup pris feu avec 2 tirs à 3-pts consécutifs (3 en quelques possessions), imité par Rudy Fernandez, et l’Espagne a passé un 9-0 pour prendre 10 points d’avance. Toujours pas suffisant pour s’envoler puisque sous l’impulsion d‘Adam Waczynski et Adam Hrycaniuk les Polonais ont répondu par un 9-1 pour revenir à 2 unités. Finalement l’Espagne a viré en tête à la pause 46-41 grâce à Marc Gasol et Ricky Rubio.

Au retour des vestiaires l’Espagne a refait le break grâce à un Rudy Fernandez en réussite, qui a impulsé un 12-3 pour faire passer le score à 58-44. On pensait que l’Espagne allait s’envoler mais une nouvelle fois la Pologne a grappillé son retard et est repassée sous les 10 points, 65-58, puis finalement 67-58 après 3 quarts sur un dernier panier de Pierre Oriola. Toujours pas suffisant pour se faciliter la tâche puisque Slaughter et Waczynski ont ramené la Pologne à 4 points, 76-72 avec 5’42 à jouer. Willy Hernangomez a répondu, et surtout Ricky Rubio a pris les choses en main. Le meneur de jeu a balancé deux banderilles à 3-pts pour plier le match sur un 9-0, 85-72.

Ricky Rubio est une nouvelle fois le meilleur espagnol avec 19 points à 7/11 dont 3/4 à 3-pts, 5 rebonds et 9 passes, très bien aidé par les frères Hernangomez Juan (14 points à 3/6 à 3-pts et Willy (18 points à 7/11) mais aussi Rudy Fernandez, auteur de 16 points à 5/5 à 3-pts. Marc Gasol compile lui 10 points et 7 passes

Leave a Reply