David Stern sur le dress code : « Le syndicat des joueurs avait dit que c’était une bonne chose puis ils m’ont attaqué dessus »

David Stern sur le dress code : « Le syndicat des joueurs avait dit que c’était une bonne chose puis ils m’ont attaqué dessus »

Commissioner de la NBA pendant 30 ans (1984-2014), David Stern l’avocat, 76 ans, est aujourd’hui un businessman bien occupé et conseille des sociétés de capital-risque pour la firme DJS Global Advisors (qu’il préside) tout en investissant dans bon nombre de startups, dont certaines travaillent dans les technologies liées au sport (SportsCastr.Live, ShotTracker, LiveLikes).

Il est revenu avec Marc J. Spears de The Undefeated sur ces 30 années passées à la tête de la NBA, dont il a réussi à transformer en un business on ne peut plus rentable, et global.

« Je n’ai aucun regret. Je sais que ça paraît fou. J’aurais aimé avoir obtenu des accords clairs et unanimes concernant les négociations des lockouts mais je n’ai pas réussi à le faire, et je le considère comme un échec. Mais je suis vraiment heureux car lorsque je suis arrivé, la réputation de nos joueurs était je dirais, au sous-sol de la pyramide des célébrités. Maintenant ils sont au sommet de cette pyramide. Ils sont ceux qu’on écoute le plus, qui sont les plus aimés, et les athlètes les plus importants tous sports confondus. » David Stern

Toujours installé à New York, Stern avait marqué les esprits lors de l’instauration un dress code à ses joueurs en 2005, mais aussi de par son opposition farouche à l’arrivée de la pub sur les maillots (au contraire de son successeur Adam Silver).

« Le syndicat des joueurs avait dit que c’était une bonne chose à faire. Je l’ai fait, et ensuite ils m’ont attaqué dessus. Puis nos joueurs aussi. Avec le dress code, vous pouviez porter un jeans, une paire de chaussures et une chemise à col. Mais nos joueurs sont allés bien au-delà. Ils ont commencé à s’habiller, à être dans Gentlemen’s Quarterly (GQ) et Vogue et dans toutes sortes d’endroits chics. Et puis ils ont encore franchi un niveau en commençant à dessiner leurs propres lignes de vêtements. Je trouve ça super, je trouve ça fun. » David Stern

Forcément, voir les joueurs NBA arriver en mode défilé de mode avant les matchs le fait un peu sourire.

« Je me dis : ‘Vous m’avez tué là-dessus’. On se moquait de moi dans tous les talk-shows d’Amérique. Ils m’avaient couvert de chaînes en or et de tatouages. Mais c’est super. C’était une opportunité pour nos joueurs de briller et j’en suis très heureux. » David Stern

Grand consommateur de matchs encore aujourd’hui, il a donné son avis sur la rivalité Lakers – Clippers.

« Surpris ? Non. Ça a toujours été prédestiné. Ils vont se détester. Ça va être une super rivalité. Les Nets et les Knicks aussi. Beaucoup ne comptent pas sur les Knicks, mais ils vont être meilleurs que ce que les gens pensent. » David Stern

Stern a aussi partagé son opinion sur les nombreux forfaits de Team USA pour la Coupe du monde.

« La FIBA a fait une erreur en déplaçant l’année de la Coupe du monde. Par conséquent, il est demandé aux joueurs de jouer la Coupe du monde, leur saison et ensuite les Jeux olympiques. Et je pense que cela a poussé beaucoup de joueurs à avoir le sentiment de devoir choisir entre les deux compétitions. C’est tout. Et puis j’aime l’idée de voir des jeunes participer à la Coupe du monde. J’espère qu’ils vont gagner. Je pense que oui, c’est excitant de voir de jeunes joueurs se montrer et être reconnus. » David Stern

via The Undefeated

Partez découvrir New York pendant les vacances à un prix canon !

Leave a Reply