Marc Gasol : « M’engager avec l’équipe nationale cet été n’a pas été facile, mais ça vaut totalement le coup »

Marc Gasol : « M’engager avec l’équipe nationale cet été n’a pas été facile, mais ça vaut totalement le coup »

Les Espagnols se sont imposés face aux Australiens et se sont donc qualifiés par la même occasion pour la finale de la Coupe du Monde. Mais malgré cette victoire, cela n’a pas été facile comme le montrent les deux prolongations et les Espagnols peuvent remercier leur pivot tout juste champion NBA Marc Gasol, auteur d’un énorme match avec 33 points, 6 rebonds, 4 passes et 2 contres. Maintenant que cette étape est passée, les joueurs de la Roja vont se concentrer sur la prochaine : la finale.

« On se concentre sur notre adversaire, le prochain match, la récupération… On fait ce qu’il faut pour gagner les matchs, on ne prend pas les choses dans leur ensemble, mais au jour le jour. » Marc Gasol

Au vu des absences, l’Espagne n’était pas vraiment annoncée parmi les favorites mais comme toujours elle est au rendez-vous avec Marc qui prend le relais de son frère Pau.

« M’engager avec l’équipe nationale cet été n’a pas été facile, mais ça vaut totalement le coup. C’est notre tour de passer le relais à la génération suivante. On verra dimanche, on se concentre sur la finale, ce sera un match très compliqué. Les deux équipes qui s’affronteront vont avoir du cœur, de la taille, de l’expérience et beaucoup de talent. Quand le match sera terminé, on ira de l’avant quoiqu’il arrive. » Marc Gasol.

Du côté du coach des Espagnols Sergio Scariolo, on est évidemment heureux de se qualifier en finale, mais l’homme de 58 ans n’oublie pas de féliciter les Australiens tout en mettant en valeur l’expérience de ses troupes.

« On savait que les Australiens seraient compétitifs. Ils sont forts, talentueux et sont bien coachés. Nos joueurs ont pris de très bonnes décisions dans le money time. Plus on gagne, plus on est capable de gagner. Plus on gagne de quarts et de demi-finales, plus on sait comment gérer ce genre de matchs, quand il faut sortir de sa tanière. » Sergio Scariolo.

Via Eurohoops.net.

Leave a Reply