Steve Kerr : « Ca va vraiment nous faire changer notre manière de jouer de deux côtés du terrain »

Steve Kerr : « Ca va vraiment nous faire changer notre manière de jouer de deux côtés du terrain »

Depuis qu’il est arrivé sur le banc des Warriors il y a de ça cinq ans, Steve Kerr n’a pas manqué une seule fois les finales NBA. Mais malgré toutes ces certitudes, le coach aborde cette saison comme si c’était sa première.

« Lors de mon arrivée sur le banc, nous avons dû tout créer, ça prend du temps. C’est excitant de faire ça, et on va devoir le faire avec ce nouveau groupe donc je suis vraiment excité. Cette année va ressembler à celle où je suis arrivé pour nous. » Steve Kerr.

Et on peut comprendre son point de vue avec les départs de Kevin Durant, Andre Iguodala, Shaun Livingston et la blessure de Klay Thompson, l’effectif a été renouvelé. D’autant plus qu’une autre star, D’Angelo Russell a fait son arrivée dans la Baie.

« La blessure de Klay est le plus gros changement. Les pertes d’Andre, de Kevin et de Shaun sont évidemment énormes, mais perdre Klay en plus de tout ça va vraiment nous faire changer notre manière de jouer de deux côtés du terrain. Il a toujours été une partie intégrante du système. Il apportait du mouvement en attaque, mais  prenait aussi le porteur de balle en défense et switchait sur les intérieurs. Donc tant qu’il sera absent, on va devoir imaginer un nouveau système et s’adapter. Au final, cette saison, il y a beaucoup de nouveaux départs. Il y a une nouvelle salle, un nouveau roster probablement un nouveau style de jeu, une nouvelle stratégie. On verra ça au cours de la saison. Il faut toujours voir ce que ça donne sur le terrain avant de se donner une identité. Je suis excité par ce challenge et c’est incroyable que le début de saison ne soit qu’à quelques semaines. » Steve Kerr.

Malgré ces changements, les Warriors pourront toujours compter sur un double MVP en la personne de Stephen Curry, et l’un des joueurs les plus polyvalents de la NBA avec Draymond Green. De quoi être très performant en attendant le retour du troisième larron. À condition de ne pas s’éparpiller.

« On ne peut pas prendre du temps pour se demander si nous sommes encore l’équipe que nous étions, où on se place sur la hiérarchie de la NBA. On doit oublier tout ça et laisser les autres en discuter. C’est pour ce genre de débat que c’est fun de suivre la NBA, mais on ne peut pas en faire notre identité vu qu’on ne contrôle pas ce que les gens racontent. On ne contrôle que ce qu’on fait sur le terrain, on doit être les meilleurs possible et voir ce qu’il se passe. » Steve Kerr.

Via The Athletic.

Voyage : Deux affiches de rêve à Boston !

Leave a Reply