Satisfait de l’arrivée de Russell Westbrook, Austin Rivers s’est fixé deux grands objectifs

Satisfait de l’arrivée de Russell Westbrook, Austin Rivers s’est fixé deux grands objectifs

Russell Westbrook et James Harden ont tous les deux trop besoin du ballon pour réussir à s’associer à Houston ? Ce n’est pas l’avis d’Austin Rivers, qui voit au contraire en l’arrivée du MVP 2017 une opportunité unique pour les Rockets.

« Ça va super bien se passer je pense. Les gens en doutent parce qu’ils ont tous les deux l’habitude d’avoir le ballon en main. Mais le style de James est tellement complètement différent de celui de Russell. L’année dernière nous faisions partie des équipes les plus lentes de la ligue, pour les gens qui ne le savent pas. Généralement les gens ne le savent pas, parce qu’on est dans le top 2, top 3 au scoring tous les ans.

Mais nous sommes l’une des équipes les plus lentes parce que la majorité de notre style se résume à du 1 contre 1.  C’est efficace, mais maintenant que nous avons Russ qui joue à un rythme extrêmement rapide, ça va donner un bon mélange. On aura les deux. Le style avec James, Eric et moi, et des gars qui sont très bons en 1 contre 1, et puis on aura Russell qui capte les rebonds et qui pousse devant. » Austin Rivers via Ben Baller Podcast

En 2018-19, Westbrook c’était 22.9 points, 11.1 rebonds et 10.7 passes par match en 36 minutes de moyenne au Thunder. Ses nouveaux coéquipiers vont-ils réussir à s’adapter à ce nouveau rythme effréné ?

« Il faut courir, mais c’est facile. C’est là que tu obtiens des paniers faciles. Des points sur contre-attaque, des 3-pts ouverts. Russell demande tellement d’attention, c’est l’un des meilleurs attaquants de la ligue. En te démarquant à 3-pts ou en coupant au panier, tu peux aller chercher un panier facile. Donc ça va être intéressant. » Austin Rivers

Rivers lui, sort d’une année à 8.7 points et 2.3 passes en 28.6 minutes avec l’équipe texane. En playoffs, il avait réussi à faire passer sa réussite à 45.7% en 11 matchs (contre 32.1% en saison régulière).

« J’ai énormément travaillé là-dessus cet été. Je vais jouer avec deux des meilleurs arrières de la ligue. Les défenses vont beaucoup se concentrer sur eux. Tout le monde sait que je peux scorer en 1 contre 1. Mais mon but c’est vraiment de planter de loin pour les aider en créant de l’espace, et de leur permettre de souffler un peu en défense, parce que je veux défendre sur le meilleur joueur de chaque équipe. » Austin Rivers

via USA Today

Voyage : Deux affiches NBA de rêve à Boston !

Leave a Reply