James Harden : « Si Russ est chaud, devinez quoi ? Je vais m’installer confortablement et apprécier le show »

James Harden : « Si Russ est chaud, devinez quoi ? Je vais m’installer confortablement et apprécier le show »

Sur le papier, le nouveau duo des Rockets James HardenRussell Westbrook a de quoi faire peur : trois titres de meilleur scoreurs, trois titres de meilleur passeurs et… deux titres de MVP à eux deux, rien que ça.

« On a accompli beaucoup de choses individuellement. Maintenant il est temps d’accomplir quelque chose ensemble, quelque chose que l’on n’a pas encore accompli. » James Harden

« Je n’ai pas besoin d’avoir le ballon pour avoir un impact sur le jeu. Je n’ai pas besoin de scorer. Je peux défendre, prendre les rebonds, passer, être un leader. Notre objectif principal, ce sur quoi on se concentre, c’est gagner. Du moment qu’on gagne je peux finir sans avoir marqué le moindre point, gagner est la seule chose qui compte pour moi, et depuis toujours. Concernant notre association avec James, qui va avoir le ballon, qui n’aura pas le ballon… ça n’a pas vraiment d’importance. Je n’ai pas à prouver que je peux scorer 30 points. Je l’ai déjà fait. Je n’ai pas à prouver que je peux tourner à 10 passes de moyenne. Je l’ai déjà fait. Je n’ai pas à prouver que je peux prendre 10, 11 rebonds. Je l’ai déjà fait. Mon but c’est de gagner un titre. Et je ferai tout ce qu’il faudra faire pour y arriver. » Russell Westbrook

« Ça va se faire naturellement. Le but c’est d’essayer de ne pas ‘sur-coacher’. On a besoin que Russell soit Russell. On ne veut pas le changer. C’est un MVP. On a besoin de lui. » Mike D’Antoni

Amis depuis de nombreuses années, les deux ex-joueurs du Thunder qui ont su par la suite prouver leurs capacités à devenir des franchise players n’ont de cesse de répéter qu’il n’y aura aucun problème d’ego à gérer entre eux.

« Il entame un chapitre de sa vie complètement différent où il pourra juste venir et jouer, sans s’inquiéter de la pression que représente le fait de porter une franchise toute entière sur ses épaules. Je suis excité pour lui. Le front office, les coachs et les coéquipiers, tout le monde est excité aussi. » James Harden

Auteur d’une série de 32 matchs à au moins 30 points la saison dernière, Harden sera très heureux de voir un coéquipier prendre le relais de temps en temps.

« Si Russ est chaud, s’il fait un de ces matchs qu’on l’a tous vu faire, devinez quoi ? Je vais m’installer confortablement et apprécier le show. Et vice-versa. Je peux jouer sans ballon. Je peux faire du catch-and-shoot. Je peux être sur l’aile, je peux être dans le corner. Je peux être où il a besoin que je sois. Et vice-versa. Russ a déjà joué sans ballon, que ce soit avec moi ou Team USA. Il peut faire les choses nécessaires à la victoire. » James Harden

Et si malgré toute cette bonne volonté, les Rockets ne parviennent pas aux Finales NBA puis au titre tant convoité…

« Si on ne gagne pas, j’en endosserai l’entière responsabilité. C’est normal, c’est comme ça. C’est pour ça qu’il faut aller gagner. Je sais ce qu’il y a en jeu, je sais que si on ne gagne pas je vais être ciblé, ce n’est pas mon premier rodéo. » James Harden

via Houston Chronicle

Voyage : Deux affiches NBA de rêve à Boston !

Leave a Reply