Jerry West et Doc Rivers ne se font pas de soucis pour James Harden et Russell Westbrook

Jerry West et Doc Rivers ne se font pas de soucis pour James Harden et Russell Westbrook

Depuis le trade de Russell Westbrook, envoyé à Houston pour jouer aux côtés de James Harden, la même question revient en boucle : vont-ils être capables de jouer ensemble et de se partager le ballon ? Et à chaque fois, les figures de la ligue ne comprennent pas vraiment ces interrogations. Cette fois, c’est Jerry West, le consultant des Clippers, qui a expliqué son point de vue.

« Ils sont des joueurs de basket. Quand vous avez des gars comme eux, ils ne sont pas limités à une seule chose, mais peuvent en faire de nombreuses. Ils s’arrangeront pour que ça fonctionne. Je ne suis même pas certain que nous ayons vu un gars avec des qualités athlétiques comme Westbrook, et aussi compétitif que lui, par le passé. Il se donne à fond chaque soir. Harden ? Il est incroyable. Un des meilleurs joueurs sur demi-terrain que j’ai pu voir. » Jerry West.

Meilleur qu’un certain Michael Jordan ? Daryl Morey ne cesse de répéter qu’il est un scoreur plus efficace…

« Michael était le meilleur joueur sur demi-terrain. Il était vraiment efficace. James dribble beaucoup, ce n’était pas le cas de Michael. Les atouts physiques qu’il avait étaient juste incroyables. James n’est pas pareil, mais ils ne jouent pas de la même manière. Jordan est un de mes très bons amis, il a aidé à changer cette ligue. Évidemment, les gars qui suivent de près les statistiques analytiques aussi, et c’est ce à quoi pense Daryl Morey (le General Manager de Houston, qui a plusieurs fois expliqué qu’Harden était le meilleur attaquant de l’histoire ndlr). J’apprécie le talent, et j’apprécie les gars qui jouent de la bonne manière, comme Jordan et Harden. Ils sont tous les deux des alpha dogs. » Jerry West.

West est allé jusqu’à complimenter Harden sur un aspect assez régulièrement critiqué de son jeu.

« Je le regarde jouer, et il a l’air d’aimer être sur le terrain. Il travaille toujours sur son jeu pour essayer d’y ajouter quelque chose chaque année. Je pense que rien que ça montre qu’il est polyvalent. Il ne fait pas que scorer, comme les gens le disent. Ce qui est surprenant avec lui, c’est que c’est un très bon défenseur au poste. Il bosse beaucoup dans ce domaine, et fait plein de petites choses. Ça n’a pas l’air de l’embêter et il ne donne jamais l’impression d’être fatigué. »Jerry West.

Et quand on critique Harden sur ses performances en playoffs, West le défend.

« On dit toujours : « Et alors, les playoffs ? » Et bien quand vous voyez la même équipe cinq soir de suite, ils vont vous attendre chaque soir. C’est dans ce genre de situations que des gars comme lui peuvent faire la différence. Mais ses adversaires vont tenter de plus lui faire lâcher la balle. C’est un putain de joueur, il s’ajuste c’est tout. » Jerry West.

Pour Doc Rivers, le coach des Clippers, ce duo rappelle un autre backcourt, qui a évolué aux Knicks il y a presque 50 ans et fait se poser les mêmes interrogations aux observateurs.

« J’étais un fan des Knicks qui vivait à Chicago. Mes deux joueurs préférés étaient Earl Monroe et Walt Frazier. Ces deux gars sont allés aux Knicks et je suppose que pour moi, c’était comme ce moment où Dwyane Wade et LeBron James ont rejoint la même équipe. Personne ne s’attendait à ce qu’ils puissent jouer ensemble. Et c’était débile de penser qu’ils n’en étaient pas capables. Quand vous mettez deux joueurs incroyables comme Harden et Westbrook ensemble, ils ne vont peut-être pas travailler ensemble, mais ils en sont capables. Ils sont tellement forts… Ce genre de joueurs trouve des solutions, et ce sera le cas. En plus, ils sont vraiment amis. Les probabilités qu’ils n’y arrivent pas sont vraiment basses. » Doc Rivers.

À noter que Frazier et Monroe ont remporté un titre ensemble en 1973. On souhaite à Harden et Westbrook la même réussite.

Via Houston Chronicle.

Leave a Reply