Josh Okogie : « Mon but c’est d’être le meilleur two-way player de NBA un jour »

Josh Okogie : « Mon but c’est d’être le meilleur two-way player de NBA un jour »

Dans la rue, on l’appelle parfois le « James Harden stopper », en référence à un contre humiliant infligé à la star des Rockets sur un de ses fameux step-backs à 3-points au mois de février dernier (voir plus bas).

« De toutes les actions que j’ai faites, c’est clairement de celle-là dont on parle le plus. Au moment du contre, je n’y pensais pas, je me disais ok, il y a des tirs contrés à chaque match… J’ai montré mes émotions parce qu’on perdait ce match et qu’on commençait à revenir, c’était motivant de faire partie de ce comeback. Ce n’est qu’après le match en regardant mon téléphone que j’ai vu que tout le monde en parlait. »

Cool comme surnom, mais Josh Okogie, tout juste 21 ans et déjà une bonne surprise en tant que rookie la saison passée compte tenu de son statut de 20ème choix de draft, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

« Mon but est d’être le meilleur two-way player de NBA un jour. La défense je l’ai, c’est sûr, mais je ne suis pas encore au niveau auquel je suis capable de monter actuellement. Je continue à me développer et à apprendre chaque jour.

Okogie pense pouvoir bénéficier cette saison d’une attaque – mise en place par Ryan Saunders et Pablo Prigioni – davantage tournée sur le mouvement

« Avec la façon dont on joue, en prenant ce que la défense nous donne, très souvent il va y avoir des prises à deux sur KAT, de l’aide vers Jeff (Teague), donc il va y avoir beaucoup plus d’opportunités pour moi de couper et d’aller chercher des paniers faciles. » Josh Okogie

En 2018-19, l’arrière d’1,93m sorti de Georgia Tech (2016-18) a joué 74 matchs dont 52 en tant que titulaire pour des moyennes de 7.7 points (23 matchs à au moins 10 points), 2.9 rebonds, 1.2 passe et 1.2 interception en 23.7 minutes par rencontre. Vous allez vite comprendre pourquoi il explique devoir progresser en attaque en voyant ses pourcentages : 38.6% aux tirs et 27.9% à 3-pts. Ce qui ne l’a pas empêché de planter ce tir clutch en janvier :

via The Athletic

Voyages NBA : vous voulez partir à New York, Los Angeles ou Boston ? Il reste encore des places !

Leave a Reply