Kyle Lowry : « Quand j’ai vu la réaction de mon fils, c’est à ce moment que j’ai su que j’avais fait le bon choix »

Kyle Lowry : « Quand j’ai vu la réaction de mon fils, c’est à ce moment que j’ai su que j’avais fait le bon choix »

C’était un peu la grande nouvelle hier, Kyle Lowry a décidé, à un an de la fin de son contrat, de signer une extension d’une année supplémentaire à 31 millions de dollars, ce qui fait qu’il est désormais lié avec Toronto jusqu’en 2021. Une prolongation qui a dû réjouir les fans puisqu’ils apprécient énormément le meneur, d’autant plus qu’il vient d’aider la franchise à remporter son premier titre NBA. Lowry semble également très heureux, et il s’est d’ailleurs fendu d’un long texte sur the Player’s Tribune pour expliquer son choix.

« Au final, c’était une décision facile à prendre, tout me ramenait à Toronto. Quand je suis arrivé ici il y a cinq ans, le mot reconstruction était sur toutes les bouches. On disait que ce roster n’avait aucune chance de gagner le titre, qu’il fallait tout faire péter. Ces experts, je crois qu’ils voulaient que l’on trade certains joueurs, en coupent d’autres, qu’on tanke, qu’on drafte untel ou untel. Quand on parlait de notre franchise, on parlait surtout de ça. Et mon nom faisait partie de ceux qui apparaissaient dans les discussions de trade. C’était dur parce que beaucoup d’entre nous savaient qu’avec le bon niveau d’implication, cette franchise pouvait être spéciale. On savait qu’on avait des pièces très importantes, à tous les niveaux de l’organisation : du propriétaire, qui voulait gagner, jusqu’à un backcourt jeune et en pleine progression avec moi et DeMar DeRozan en passant par les fans, qui sont parmi les meilleurs du monde. […] Quand j’ai dit à mes fils qu’on restait à Toronto (lorsque le meneur a prolongé en 2017 ndlr), leur réaction… OK, je vais être honnête. Le plus jeune est trop jeune pour que ça l’intéresse. Mais mon plus vieux… Quand j’ai vu sa réaction, c’est à ce moment que j’ai su que j’avais fait le bon choix. Juste grâce à son regard, je savais. Je pouvais dire que si on avait déménagé, pour lui ça n’aurait pas été juste aller d’un endroit à un autre. Ça aurait été beaucoup plus dur. Ça aurait vraiment été dur de tout quitter. Ses amis, son école, cette ville où il a grandi et à laquelle il est attaché… Cette ville, c’est une partie de notre famille maintenant. […] Je reviens à Toronto parce que mon cœur me dit que c’est chez moi, et parce que rester à la maison me semble être, pour moi et ma famille, la meilleure chose à faire. Mon cœur me dit aussi que c’est la meilleure ville du monde, avec les meilleurs fans. Mon cœur me dit que les Raptors peuvent à nouveau être une équipe qui pourra prétendre au titre, et dans pas si longtemps. Mais plus que tout, il me dit que si on cherche des gens en qui vous pouvez faire confiance, il faut se tourner sur ceux qui ont cru en nous au début. Et si vous commencez quelque chose ? Il faut le finir. » Kyle Lowry.

Le meneur de 33 ans a terminé la saison dernière avec des moyennes de 14,2 points, 4,8 rebonds et 8,7 passes décisives.

Via the Player’s Tribune.

Voyages NBA : vous voulez partir à New York, Los Angeles ou Boston ? Il reste encore des places !

Leave a Reply