Les Warriors auraient réclamé la signature de Marquese Chriss à Bob Myers; Problème : le roster est plein

Les Warriors auraient réclamé la signature de Marquese Chriss à Bob Myers; Problème : le roster est plein

Marquese Chriss avait prévenu, il voulait « mettre la pression » aux Warriors en jouant « le mieux possible ». Et il n’a eu besoin que de 14 minutes en pré-saison contre les Lakers pour convaincre. Après ce match, des membres de l’équipe ont incité Bob Myers (GM) à tout faire pour lui trouver une place dans un roster pour le moment plein.

« Je ne me suis jamais senti aussi bien et aucune situation jusque-là ne m’a mieux correspondu que celle-ci aujourd’hui je pense. Je n’ai pas vu ça en me disant : ‘Je ne suis pas dans l’équipe’ mais plutôt : ‘C’est ici que je veux être, donc je vais leur montrer quelle est ma place’. » Marquese Chriss

Sur ces 14 minutes de jeu, le n°8 de la draft 2016 que les problèmes d’attitude et/ou de tempérament ont desservi à Phoenix a compilé 8 points à 4/6, 6 rebonds et 4 passes, mais aussi… 6 fautes. Aujourd’hui, les Warriors ont autant besoin de lui que lui a besoin des Warriors pour rebondir.

« Il a été super tout au long du training camp. Il a fait plusieurs équipes, et tout le monde a un peu fait une croix sur lui. Mais pour moi il avait l’air de quelqu’un qui trouve sa voie et qui prend un virage dans sa carrière. » Draymond Green

Doté d’un bon toucher au shoot, capable de pénétrer à droite ou à gauche, de jouer sans ballon, l’ailier de 2,08m possède également une détente d’environ 1 mètre, une envergure de 2,13m et il peut se révéler utile en défense grâce à ses longs bras et son explosivité. Golden State a besoin d’un joueur capable de défendre sur les trois postes du frontcourt, car le seul capable de le faire dans l’équipe pour le moment se nomme Draymond Green.

« Il a fait preuve de beaucoup de qualités athlétiques et c’est un super gamin. Il a encore envie d’apprendre, il pose des questions et je pense que les gars aiment jouer avec lui. Il pose de bons écrans hauts, gèrent bien les handoffs. Il sait ce qu’il fait, ça fait de lui un prospect très intéressant je trouve. » Steve Kerr

En tant que rookie, Chriss avait été prometteur avec une saison à 9.2 points (44.9% et 32.1% à 3-points) et 4.2 rebonds en 21.3 minutes sous Earl Watson. Ça n’a ensuite pas collé avec Jay Triano, remplaçant de Watson après 4 matchs durant sa saison sophomore. Transféré à Houston, d’où il a ensuite demandé son trade après 16 matchs à 6.5 minutes par rencontre, il a ensuite atterri à Cleveland, où il a terminé la saison. Cet été, certaines équipes lui ont proposé un two-way contract, mais aucune une place assurée dans un roster. L’offre des Warriors représentait une opportunité à ne pas rater.

« J’ai entendu de bonnes choses, des choses positives de la part des coachs. J’essaie de garder l’esprit ouvert, de continuer à être coaché. Que cela fonctionne ou non ici, j’aurais appris des choses que je pourrais emmener avec moi ailleurs. Au final mon but était de montrer que c’est là que je devrais être. » Marquese Chriss

Signer Chriss pourrait forcer l’équipe à se séparer d’Alfonzo McKinnie, qui possède un contrat non garanti.

via The Athletic

Voyages NBA : vous voulez partir à New York, Los Angeles ou Boston ? Il reste encore des places !

Leave a Reply