Kyle Lowry : « Je vais devoir être un peu plus scoreur »

Kyle Lowry : « Je vais devoir être un peu plus scoreur »

L’intersaison a été très lucrative pour Kyle Lowry, puisque le meneur fraîchement bagué a signé une extension de son contrat avec les Raptors de plus de 30 millions de dollars sur une saison, ce qui le lie à la franchise canadienne jusqu’en 2021.

« C’était une opportunité pour les deux camps. C’est un endroit où je voulais être, c’est là où j’ai rencontré le plus de succès. Je pense vraiment que c’est bien pour les Raptors et pour moi. C’est vraiment important et spécial d’avoir l’opportunité d’aller sur le terrain et de jouer au basket pour vivre, de gagner autant d’argent en pratiquant le sport que l’on aime. C’était super, et nous avons réussi à trouver un accord. On ne savait pas trop si ça allait se faire mais tout le monde a bossé dur pour que ça arrive, et c’est arrivé. » Kyle Lowry.

Ce contrat a apparemment nécessité des compromis des deux côtés puisque Lowry aurait voulu un contrat de trois ans, alors que les Raptors voulaient eux de la flexibilité pour la free agency de 2021. Pour que ce deal soit signé, la franchise a accepté de payer plus cher son meneur, et ce dernier de n’avoir qu’un an de contrat.

Cette signature permet aux Canadiens d’afficher de la stabilité (et de garder de la flexibilité) et de s’assurer que leur meneur et leader soit dans les meilleurs dispositions pour la saison prochaine.

« Ça a toujours été notre but. Personne ne veut commencer une saison avec quelque chose qui pèse sur l’équipe. Donc on a parlé de ça tôt cet été et on savait que c’était quelque chose de très important pour lui. Le plan a toujours été que ce soit réglé avant le début de la saison. » Bobby Webster, le General Manager des Canadiens.

« Si vous voulez mon avis, je pense qu’il le mérite. C’est bien de l’avoir pour deux ans supplémentaires. On sait ce qu’on a avec lui, un gars très compétitif. Personne ne joue plus dur. À mes yeux, il continue de progresser. » Nick Nurse, le coach.

Gêné par une blessure au pouce qui l’a empêché de participer à la Coupe du Monde, a repris le basket il y a quelques jours seulement.

« Je me suis senti bien. J’avais besoin de bouteilles d’oxygène à la fin, et j’ai dû faire quelques pauses mais ça c’est bien passé. C’était amusant et ça faisait du bien de recommencer à faire des allers-retours. » Kyle Lowry.

L’année des Raptors sera compliqué, puisqu’ils devront défendre leur titre et leur meilleur joueur, Kawhi Leonard, s’est fait la malle. Ce qui va forcer Lowry à se remettre au scoring, après s’être mis en retrait la saison dernière.

« Je vais devoir être un peu plus scoreur. La manière dont on va jouer va être intéressante. Nous allons toujours faire bouger la balle, couper, faire passer le jeu par Marc Gasol. Fred Van Vleet et moi allons beaucoup plus souvent être ensemble sur le terrain. Je suis persuadé que Pascal Siakam va être plus surveillé, pareil pour moi. Mais j’y suis habitué et je suis prêt pour ce challenge. Je dois faire ce qui est le mieux pour l’équipe et retrouver la terre promise. » Kyle Lowry.

Il reste encore du boulot aux dirigeants canadiens, puisqu’ils peuvent, d’ici le 21 octobre, prolonger Pascal Siakam, pour qui il faudra payer le prix fort, et Marc Gasol, ainsi que Fred VanVleet et Serge Ibaka, sont tous les trois dans la dernière année de leur contrat.

Via TSN.

Voyage NBA à San Francisco : Partez voir les Warriors face à deux prétendants au Chase Center !

Leave a Reply