Buddy Hield : « Il y a 30 équipes en NBA. Si les Kings ne veulent pas me donner ce que je mérite, certaines le feront »

Buddy Hield : « Il y a 30 équipes en NBA. Si les Kings ne veulent pas me donner ce que je mérite, certaines le feront »

Récupéré dans le trade de DeMarcus Cousins en 2017, Buddy Hield a réussi à se faire une place chez les Sacramento Kings et à devenir le meilleur scoreur. En fin de contrat cet été, il avait annoncé qu’il souhaitait rester et signer une extension le plus tôt possible. Sauf que voilà, les Kings lui auraient offert 90 millions sur quatre ans, alors que le shooteur voudrait un contrat plus proche des 110 millions.

« Je suis déçu, mais tant pis. Je sais ce que je vaux, et je ne vais pas faire de ristourne à qui que ce soit. Je travaille dur, je viens chaque jour et je fais mon boulot. » Buddy Hield.

Il est vrai que l’arrière sort d’une saison impressionnante, où il a tourné à plus 20 points de moyenne, le tout avec de très bons pourcentage (46% aux tirs dont 43% de loin). Et même s’il souhaite rester aux Kings, cela ne le dérangerait absolument pas de devoir déménager.

« Je parle avec mon cœur, je ne suis pas frustré. Les gens ne savent pas trop ce que ça veut dire. Je dis ce que je pense et ce que je crois. Il y a 30 équipes en NBA. Si les Kings ne veulent pas me donner ce que je mérite, certaines le feront. Ils auront la possibilité de matcher ou ils pourront me laisser partir. » Buddy Hield.

Les deux parties ont jusqu’au 21 octobre pour signer une extension. Si les discussions n’aboutissent pas l’arrière se retrouvera restricted free agent cet été. Les Kings pourront alors matcher n’importe quelle offre qui sera faite au sixième choix de draft, mais cela risque de peser dans leurs finances. La balle est donc dans leur camp, à eux de voir s’ils veulent payer le prix pour fort pour Hield, qui a déjà presque 27 ans mais qui a montré une belle progression ces dernières années. Le fait qu’il veuille rester à Sacramento est également un plus non négligeable pour la franchise.

« Le but est d’être ici. J’aime Sacramento, mais s’ils ne me veulent pas ici, qu’ils n’ont pas le sentiment que je fais partie du noyau… J’aime le respect et la loyauté. Et j’ai le sentiment que je fais partie du groupe qui a ramené l’équipe où elle mérite d’être. Citez-moi un gros free agent qui a rejoint Sacramento ces dernières années. Cela fait trois ans que je suis là, à essayer de faire grandir le programme et l’organisation. Je pense que je mérite d’être récompensé. Mais peut-être que c’est juste moi. » Buddy Hield.

La situation est d’autant plus compliquée pour les Kings qu’ils vont devoir dans les deux prochaines années prolonger De’Aaron Fox, Bogdan Bogdanovic (à qui ils ont fait une offre, mais qu’il n’a pas accepté non plus pour le moment) et Marvin Bagley.

‘Tout dépend de ma valeur et de comment ils me voient en tant que joueur. Bien sûr, si un autre jeune se pointe et qu’ils lui donnent ce qu’il veut, ça montre à quel point ils m’accordent de l’importance. Mon boulot est d’être sur le terrain et de jouer chaque soir. Peu importe le maillot que j’ai sur les épaules, je vais me donner à fond pour lui. Je suis comme ça. Je n’avais rien, je sais ce que ça fait.  » Buddy Hield.

Va NBC Sports.

Voyage NBA à San Francisco : Partez voir les Warriors face à deux prétendants au Chase Center !

Leave a Reply