Andrew Wiggins : « il n’y a pas 100 joueurs NBA meilleurs que moi »

Andrew Wiggins : « il n’y a pas 100 joueurs NBA meilleurs que moi »

Parmi les très grosses déceptions ces dernières années en NBA parmi les plus haut choix de draft, il y a le Canadien Andrew Wiggins. Annoncé comme le successeur de LeBron James à sa sortie du lycée, depuis la fac il peine à confirmer son talent et sa courbe de progression n’est clairement pas celle attendue, même si ses performances sont loin d’être mauvaises. ESPN a même classé l’extérieur canadien hors de son Top 100 des meilleurs joueurs NBA de la saison 2019-20.

« Je ne regarde pas trop ces trucs, Top 100 ou pas Top 100. Mais il n’y a pas 100 joueurs meilleurs que moi, donc peu importe ce que les gens pensent. Tout le monde a le droit d’avoir sa propre opinion. Mon boulot c’est d’aller sur le terrain, jouer au basket et c’est ce que je fais. » Wiggins

Wiggins, 24 ans, va encore être très attendu dans le Minnesota pour sa 6ème saison, lui qui a signé en 2017 une prolongation de 147.7 millions de dollars. Il est conscient que sa trajectoire lui vaut des critiques et il sait qu’il doit faire bien mieux.

« Le monde fonctionne comme ça, surtout quand vous avez quelque chose que les gens n’ont pas ou que vous faites quelque chose qu’ils ne font pas. Le monde fonctionne ainsi. Même quand je tournais à presque 24 points et que j’ai eu un contrat max les gens disaient des trucs. Regardez les joueurs au max, il y en a certains qui ne marquent pas autant de points, mais c’est comme ça. J’essaye juste de bien faire de me remettre sur le droit chemin. » Wiggins

Dernièrement il a visé Tom Thibodeau pour expliquer son manque de progression.

« J’ai le sentiment que lors de mes 3 premières années j’étais en pleine progression, j’ai régulièrement progressé puis des changements ont été faits. J’ai eu le sentiment d’avoir un peu décliné. Mais j’ai bossé extrêmement dur cet été. Et j’ai autant confiance en moi que lorsque je suis arrivé dans la ligue. » Wiggins

Dans une interview accordée à ESPN, il a nuancé ses propos

« Ce n’est pas une excuse de dire que ça a altéré beaucoup mon jeu. Chaque coach est différent, chaque coach a un style de jeu différent, mais aucun ne m’a fait connaître une expérience négative. Je dirais que je prends plus de plaisir que l’an passé parce que l’an passé ça a été un début de saison difficile (avec l’affaire Jimmy Butler notamment). La joie a toujours été là. Je n’ai jamais été sur un terrain sans vouloir y être. » Wiggins

Via ESPN

Leave a Reply