Les Lakers découvrent la vie avec Anthony Davis

Les Lakers découvrent la vie avec Anthony Davis

Quand il n’est pas blessé, Anthony Davis est un joueur exceptionnel capable de faire quasiment tout sur un terrain. Il n’a pas fallu longtemps, quelques matchs de pré-saison tout au plus, pour qu’il le prouve sous les couleurs des Lakers.

« Il fait partie de l’élite à ce niveau. Sa capacité à rentrer des tirs est incroyable quand il est au bon endroit. On peut littéralement l’utiliser partout en attaque. Il peut dérouler vers le panier, jouer au poste, en tête de raquette, près des trois points, jouer les contre-attaques… Avoir quelqu’un qui a de l’impact des deux côtés du terrain comme lui, c’est incroyable. » Frank Vogel, le coach des Lakers.

Et le plus impressionnant, c’est qu’il fait tout ça en donnant une impression de facilité incroyable.

« Il est très fluide quand il bouge. C’est un joueur très technique et il a travaillé dur sur son jeu. Mais il a une sorte de talent naturel qu’il impossible de travailler. » Alex Caruso.

« Il est très confiant quand il joue au basket. Il a joué à une époque où le jeu était beaucoup moins rapide. Quand je suis arrivé, tout allait vite. Les mouvements étaient rapides, les tirs étaient pris rapidement… Mais maintenant, les choses vont à notre rythme,b il faut lire la défense, se laisser bercer par le rythme et vous allez avoir vos tirs. » Dwight Howard.

« J’essaie d’être patient et quand je fais un move, de ne pas me précipiter. Je laisse presque la prise à deux arriver pour en tirer avantage du côté faible. » Anthony Davis.

Et les prises à deux ne dérangent pas vraiment Anthony Davis, comme l’explique son coach.

« À ce moment de sa carrière, il est capable de vraiment identifier l’aide très tôt quand il attrape la balle, mais aussi une fois qu’il va au panier. Il regarde ce qu’il se passe et où il doit envoyer la balle. Il prend des bonnes décisions et c’est le genre de joueurs qui fait les bonnes actions. » Frank Vogel.

Grâce à ce talent naturel dont parle Caruso, Davis rend la vie de ses coéquipiers plus facile sur le terrain.

« Quand il a la balle, tout le monde le regarde. Donc c’est plus facile pour les gars qui jouent sans ballon de se démarquer, de trouver de l’espace. Et il est capable de faire des passes. » JaVale McGee.

« C’est plus simple quand on joue avec lui. » Kentavious Caldwell-Pope.

Si ses coéquipiers sont heureux de l’avoir à leur côté en attaque, c’est aussi le cas en défense où il est très performant. Il vise d’ailleurs le trophée de meilleur défenseur cette saison.

« Il couvre tellement de terrain. Il peut être un protecteur d’arceau quand la balle arrive près du panier, mais quand elle est à l’extérieur, il peut y contenir son vis-à-vis. » Frank Vogel.

« Sa longueur est vraiment incroyable, c’est génial de jouer avec lui. On s’en rend compte sur le banc, quand on voit le terrain qu’il peut couvrir, à quel point il peut empêcher les adversaires de jouer dans certaines zones. » Alex Caruso.

Et sa mobilité hors du commun permet à Frank Vogel de jouer avec deux « vrais intérieurs » (lui et JaVale McGee par exemple), sans en payer les pots cassés en défense.

« S’il n’est pas au contre, je suis au contre. Et si je gêne le tir, alors il prendra le rebond. C’est un plus. » JaVale McGee.

Mais l’important pour Davis, c’est que rendre la vie des autres plus facile va également faciliter la sienne.

« C’est un objectif très important parce que ça ouvre des choses pour moi. Si je rends les choses plus faciles pour eux, ce sera pareil pour moi. Nous avons des joueurs qui peuvent jouer et faire des actions pour eux-mêmes et pour les autres. En sachant que je vais probablement attirer les prises à deux et que les défenseurs feront très attention à moi quand j’ai la balle, j’essaie de me rendre la vie facile en rendant celle de mes coéquipiers facile également. C’est pareil quand je n’ai pas la balle, je vais poser des écrans et démarquer des gars. Nous avons beaucoup de bons shooteurs et les défenseurs feront aussi attention à eux. S’entraider, c’est le plus important. » Anthony Davis.

Et si l’intérieur fait tout ça, c’est pour une raison : avoir un titre.

« Quand vous parlez aux gars en NBA qui ont gagné, tout le monde vous dira que les role players, ceux qui sortent du banc, sont ceux qui font gagner les titres. Nous avons beaucoup de gars qui ont soulevé un trophée et qui savent à quel point c’est important. Plus on impliquera ces gars, plus ce sera facile pour moi et LeBron James. En plus, ils veulent être impliqués, prendre de gros tirs. Ils veulent bien jouer pour nous aider. Ça va dans les deux sens. » Anthony Davis.

Via The Athletic.

Voyage NBA à San Francisco : Partez voir les Warriors face à deux prétendants au Chase Center !

1 Comment

  1. En attendant imbiid Davis est le meilleur intérieur de la League.

Leave a Reply