Jamal Murray veut entrer dans le cercle fermé des meilleurs shooteurs : « Un gros objectif pour cette saison »

Jamal Murray veut entrer dans le cercle fermé des meilleurs shooteurs : « Un gros objectif pour cette saison »

Avant même le début de l’été Jamal Murray a signé une prolongation de 170 millions de dollars sur 5 ans, preuve de la confiance de la franchise en leur arrière canadien, auteur d’un beau début de carrière. La saison passée il a été un des grands artisans de la superbe saison des Nuggets avec 18.2 points à 43.7% dont 36.7% à 3-pts, 4.2 rebonds et 4.8 passes en 32.6 minutes. La franchise s’attend clairement à ce qu’il passe un nouveau cap cette saison

« Jamal est un gros bosseur, un gamin solide. La régularité c’est sur ça que nous nous attendons à ce qu’il progresser. Nous réalisons qu’il est jeune, que c’est encore un gamin, et nous sommes impressionnés par sa progression, et c’est évident au vu de son contrat, mais pour être spécial il faut être régulier et c’est quelque chose dont nous avons parlé tout l’été. » Tim Connelly, président

Ils aimeraient notamment qu’il démarre bien mieux la saison que lors de ses 3 premières dans la ligue. Il affiche des moyennes de 11.8 points à 37.4% et 2.9 passes en octobre sur les 3 dernières saisons, alors qu’il est à 14.9 points à 43.3% et 3.2 passes en novembre et décembre et 17.3 points à 45.2% en avril.

« J’ai imprimé les stats des trois derniers mois d’octobre et vous savez, il veut être aussi un All-Star. Les All-Stars ne jouent pas mal en octobre et novembre. Ils répondent présent chaque soir, sont productifs chaque soir et ils doivent être réguliers. » Mike Malone

Il devra bien démarrer, car son objectif pour la saison est de rentrer dans le cercle très fermé des joueurs à 50/40/90, c’est-à-dire 50% aux tirs, 40% à 3-pts et 90% aux lancers francs. Les membres sont Steve Nash, Larry Bird, Kevin Durant, Stephen Curry, Reggie Miller, Dirk Nowitzki, Malcolm Brogdon et Mark Price. A 90.5% aux lancers en 2017-18, il a chuté à 84.8% la saison passée.

« J’essaie de rester à 90%. C’est mon minimum. J’essaie d’être le meilleur shooteur de lancers de la NBA. C’est bien pour beaucoup de gars, mais pas pour moi. Être à ce pourcentage c’est une grosse chute à mes yeux. » Murray

La clé pour avoir une chance d’intégrer ce club, et on y revient, c’est la régularité, ce qui manque au Canadien pour entrer dans la catégorie supérieure.

« Tu veux mettre tous les shoots, mais cela ne va pas se passer comme ça. Le plus important c’est d’être régulier, d’être efficace et d’avoir de bonnes positions, de faire circuler le ballon quand tu peux et mettre mes lancers. C’est un gros objectif pour cette saison. » Murray

Via The Athletic

Leave a Reply