Marcus Morris s’attend à être sifflé à San Antonio : « À leur place, je me sifflerais aussi »

Marcus Morris s’attend à être sifflé à San Antonio : « À leur place, je me sifflerais aussi »

Mercredi, Marcus Morris jouera son premier match de saison régulière avec les Knicks à San Antonio, où il sera très probablement sifflé.

« Sans rancune. Sans leur manquer de respect. À leur place, je me sifflerais aussi […] C’est bien que ce soit dès le premier match, comme ça je n’ai pas à y retourner après. » Marcus Morris

L’équipe qu’il a plantée à l’intersaison. Après avoir trouvé un accord avec les Spurs sur 2 ans et 20 millions de dollars (l’équipe avait même transféré Davis Bertans pour lui faire de la place), l’ailier a changé d’avis et signé pour 1 an et 15 millions de dollars avec les Knicks. Dans la foulée, lui et son agent Rich Paul se sont séparés, Gregg Popovich a parlé de manque de professionnalisme. Morris a lui expliqué son choix par la proximité de New York avec Philadelphie, sa ville d’origine, et un salaire à l’année plus élevé (même si en prenant en compte les impôts différents entre New York et le Texas, ce n’est pas le cas).

« Partout où je suis passé, j’ai parié sur moi-même. Ça aurait été le cas si j’avais été à San Antonio. Ici, j’aime ce que les gars font. J’ai eu de super conversations avec le management, je leur fais confiance. Je veux les aider à redémarrer, reconstruire, être un leader pour cette équipe. C’est une super opportunité d’être plus proche de chez moi. » Marcus Morris

Morris sera donc à nouveau free agent l’été prochain.

« À Detroit j’ai tourné à 14 points par match, à Boston aussi. Et en playoffs mes stats devaient être encore meilleures. Chacun suit son chemin dans la ligue, chacun veut plus d’argent, on le voit aujourd’hui. Mais je suis ici aujourd’hui, j’ai trouvé un bon contrat et je veux juste aider cette équipe à gagner. » Marcus Morris

via NYDaily News

Leave a Reply